Me El Hadj Diouf, avocat de Serigne Assane Mbacké: «Il ne peut pas être l’instigateur de ces saccages »

Son client Serigne Assane Mbacké inculpé et placé sous mandat de dépôt, Me el hadji Diouf a du mal à avaler la pilule. Fidèle à sa réputation, la robe noire s’est fait entendre.

A l’en croire, la responsabilité pénale de son client n’est pas établie dans les incidents qui se sont déroulés au centre de vote cheikh Abdou Lahad Mbacké.

En conséquence, assure-t-il, « nous sommes à l’aise pour plaider ce dossier. Quelque part, on souhaite humilier Serigne Assane Mbacké, parce qu’il demeure un militant convaincu du pds. Mais il n’a absolument rien à se reprocher. Ces camarades de parti peuvent être tranquilles, Serigne Assane Mbacké n’a rien fait et n’a absolument rien à se reprocher ».

Selon toujours Me Diouf, son client « avait averti qui de droit, pour éviter qu’il y ait problème. Et lorsqu’il le faisait, il n’y avait pas encore de saccages. Des bulletins de vote de coalitions manquaient. Du coup, il ne peut pas être l’instigateur de ces saccages. C’est Serigne Assane Mbacké qui a sauvé le scrutin à Touba. On devrait plutôt le féliciter d’avoir averti une administration corrompue à la solde du pouvoir », conclut-il


Source L’Observateur

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*