Me Massokhna KANE Dénonce Les « Grèves Abusives » Des Travailleurs De La Santé

Le boycott des activités de vaccination inclus dans les plans d’actions de l’alliance « And Gueusseum » serait un danger pour les enfants et les femmes enceintes qui doivent se faire vacciner, selon le président de l’association sénégalaise pour la défense des consommateurs, Sos consommateurs.

C’est pourquoi Me Massokhna Kane demande à l’Etat d’entamer des discussions avec cette intersyndicale qu’il invite à reprendre les séances de vaccination. Mballo Dia Thiam, loin de se réjouir de cette médiation, la discrédite même.

Le plan élargi de… grève de l’alliance « And Gueusseum » constituerait un danger pour la vaccination au Sénégal. L’alerte est lancée par le président de l’association Sos consommateurs pour qui les « grèves abusives » de ces travailleurs de la santé, notamment les prestataires de service, risquent de compromettre le succès du Sénégal lié à sa « bonne » couverture vaccinale. Laquelle se déroule dans le pays depuis 1979 avec « un des meilleurs taux de couverture en Afrique et qui fait reculer plus de 12 maladies évitables jadis mortelles et responsables d’épidémies », selon Me Massokhna Kane. d’après ses estimations, le Programme élargi de vaccination (Pev) permet chaque année de couvrir plus d’un million d’enfants qui reçoivent l’ensemble des13 vaccins actuellement couverts par ledit programme et de vacciner plus de 580 000 femmes enceintes pour lutter contre le tétanos maternel et néonatal. Dans le cadre de leur plan d’actions, les grévistes de l’alliance « And Gueusseum » boycottent même les séances de vaccination des enfants et des femmes enceintes (pour le tétanos).

Pour faire pression sur le gouvernement, les camarades de Mballo dia Thiam et Sidiya Ndiaye retiennent les données sanitaires qu’ils refusent de donner aux autorités. allant même « par endroits jusqu’à restituer aux autorités les vaccins et le matériel », a accusé le porte-parole des consommateurs qui n’a pas manqué de charger les camarades de Mballo dia Thiam. « Ils sont conscients du grand danger auquel sont exposés les enfants et les femmes enceintes dont le calendrier de vaccinations n’est plus respecté », a soutenu Me Kane qui se demande en outre si ces grévistes sont également conscients de leur « grande responsabilité, éventuellement pénale » pour avoir laissé les enfants et femmes enceintes à la merci des… virus et autres bactéries en roue libre dans une atmosphère hostile. Faisant donc courir à cette catégorie de la population le risque d’attraper les « treize maladies ciblées », qui sont « mortelles » et qui seraient pourtant « évitables », selon Me Massokhna Kane. il invite par conséquent l’intersyndicale and Gueusseum à reprendre les séances de vaccination des enfants et des femmes enceintes « qui restent une cible innocente et vulnérable ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*