ME OUSMANE SEYE : « L’ETAT NE VA PAS LAISSER FAIRE ABDOULAYE WADE »

La sortie de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade annonçant son intention de perturber la tenue de l’élection présidentielle du 24 février prochain continue de susciter des réactions. Me Ousmane Sèye, coordonnateur du pool d’avocats commis par le président de la République pour défendre ses intérêts est monté au créneau pour mettre en garde le père de Karim Wade. « Personne ne peut empêcher la tenue de l’élection présidentielle au Sénégal », a soutenu fermement la robe noire. Qui rappelle que l’élection n’est pas de la responsabilité du président Macky Sall ou de Benno Bokk Yakaar. Elle est, indique-t-il, de la responsabilité de l’Etat du Sénégal. « L’Etat du Sénégal ne va pas croiser les bras pour laisser Abdoulaye Wade empêcher l’élection présidentielle dont le processus est régulier et conforme à la Constitution. C’est une bourde politicienne que de parler de report de la présidentielle. Car, il n’y a aucun problème dans le calendrier électoral et je ne vois pas pourquoi on va reporter la présidentielle », a expliqué Me. Sèye. Pour lui, tout républicain doit respecter le calendrier électoral surtout si on a été président de la République du Sénégal. « C’est dommage que quelqu’un qui a été chef de l’Etat pendant 12 ans puisse tenir de tels propos », regrette-t-il. Non sans rappeler que ce n’est pas Macky Sall qui a invalidé les candidatures de Karim Wade et de Khalifa Sall. « C’est la justice sénégalaise. Il y a une séparation des pouvoirs et ce sont les juridictions qui jugent », renseigne-t-il. N’étant pas contre le retour au bercail de Me Abdoulaye Wade, Me Ousmane Sèye estime tout de même que ce dernier ne devrait pas appeler à plonger le pays dans le chaos. Abdoulaye Wade est un homme qui doit se faire respecter. « Quelqu’un qui a quitté le pouvoir à l’issu d’élection libre, transparente et sincère ne devrait pas avoir un discours va-t’en guerre. Il doit appeler à des élections transparentes », plaide Me Ousmane Sèye qui prévient que force restera à la loi.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*