Me Wade a Rendu Visite À Dansokho À Paris

Jeune Abdoulaye Wade, Landing Savane, Amath Dansokho, Abdoulaye BathilyLe compagnonnage pour la défense des libertés individuelles et la démocratie a eu raison des vicissitudes du pouvoir : Abdoulaye Wade et Amath Dansokho se sont retrouvés autour d’un lit d’hôpital, à Paris.

Amis Un Jour, Amis Toujours

Avec Wade, nous avons eu une discussion large sur les questions intéressant le Sénégal et l’Afrique“. Comment cela s’est-il passé ? “Le plus normalement du monde : tout le monde sait que je suis en France depuis quelque temps et j’ai fréquenté quelques hôpitaux“. L’atmosphère ?
Chaleureuse et détendue” autant que le permettaient la circonstance et le lieu. Autant dire que le compagnonnage des années de braise, dans l’opposition, a été plus fort que les dérives nées de l’exercice du pouvoir et des invectives : Me Wade a rendu visite à Amath Dansokho hospitalisé à Paris depuis quelque temps. Et pourtant le visité n’a pas été tendre envers l’ancien président sénégalais, ces dernières années.
Amath Dansokho souffre principalement de diabète, c’est connu. Surtout au lendemain de la présidentielle de février 1988 lorsqu’il rejoindra l’opposant Abdoulaye Wade en prison. Libérable dans quelques jours, il a subi une légère intervention chirurgicale à l’œil gauche vendredi dernier, et attend la cicatrisation de la plaie pour s’éloigner de l’odeur de l’éther qui l’enveloppe depuis quelque temps.
Étendu la majeure partie du temps, il reçoit beaucoup de visiteurs : amis, parents, militants, hôtes de passage, etc. Car le président honoraire du Parti de l’Indépendance et du Travail (Pit) est une solide référence en Afrique pour son engagement en faveur de la libération des peuples. Mais encore, côtés relations avec l’ancien chef d’État sénégalais ?
La visite de Me Wade à Amath Dansokho, le 7 avril dernier à l’hôpital universitaire “Pitié Salpêtrière” de Paris, a fait l’effet d’une bombe tant elle semblait a priori impensable, même si le visité n’a pas eu l’air trop surpris de la venue de Me Wade : au cours de ces dernières années, l’ancien compagnon d’infortune a été particulièrement virulent envers l’ex-leader de l’opposition sénégalaise avec lequel il a connu des vertes et des pas mûres pendant les années de braise 80-90.
L’amour-répulsion entre les deux anciens alliés a connu son paroxysme avec l’animosité entre l’ancien président de la République du Sénégal et celui qui était devenu son plus ardent pourfendeur. Aujourd’hui que Dansokho est parvenu à ses fins de déloger l’ancien chef d’État de son siège, Me Wade, grand seigneur, n’a pas hésité une seule seconde à rendre visite au ministre d’État malade et interné à Paris depuis quelque temps déjà. C’est cela aussi, l’exception sénégalaise.