Mélenchon en chair et en hologramme

L’homme dans la banlieue lyonnaise, l’hologramme à Aubervilliers, les militants le poing levé : Jean-Luc Mélenchon tenait un double meeting inédit dimanche.

Dimanche 5 février 2017 : l'ouvreur des Docks d'Aubervilliers déambule dans les travées et propose ses «gourmandises».

Dimanche 5 février 2017 : l’ouvreur des Docks d’Aubervilliers déambule dans les travées et propose ses «gourmandises».

Photo Boris Allin. Hans Lucas pour Libération

Dimanche 5 février 2017 : A Aubervilliers, on se presse pour suivre le meeting de Jean-Luc Mélenchon en compagnie de son hologramme.

Dimanche 5 février 2017 : A Aubervilliers, on se presse pour suivre le meeting de Jean-Luc Mélenchon en compagnie de son hologramme.

Photo Boris Allin. Hans Lucas pour Libération

En direct de Chassieu, près de Lyon, le dimanche 5 février 2017. Le dispositif est prêt, le meeting peut commencer.

En direct de Chassieu, près de Lyon, le dimanche 5 février 2017. Le dispositif est prêt, le meeting peut commencer.

Photo Guillaume Binet. Myop pour Libération

Aubervilliers, le dimanche 5 février 2017 : Jean Luc Mélenchon en retransmission annonce : «C'est une démonstration extraordinaire».

Aubervilliers, le dimanche 5 février 2017 : Jean Luc Mélenchon en retransmission annonce : «C’est une démonstration extraordinaire».

Boris Allin

Chassieu, le 5 février 2017. Près de 10 000 personnes se sont rassemblées.

Chassieu, le 5 février 2017. Près de 10 000 personnes se sont rassemblées.

Photo Guillaume Binet. Myop pour Libération

Dimanche 5 février 2017 : à Aubervilliers, 5 000 personnes écoutent le tribun.

Dimanche 5 février 2017 : à Aubervilliers, 5 000 personnes écoutent le tribun.

Boris Allin

Lyon, le 5 février 2017 : Jean-Luc Mélenchon est applaudi à l'Eurexpo de Chassieu.

Lyon, le 5 février 2017 : Jean-Luc Mélenchon est applaudi à l’Eurexpo de Chassieu.

Photo Guillaume Binet. Myop pour Libération

Lyon, le 5 février 2017 : A la fin du meeting à l'Eurexpo de Chassieu, Jean-Luc Mélenchon et ses supporters entonnent la Marseillaise.

Libération

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*