«Mensonge», persistance de la pénurie d’eau, discours «irresponsable» de Macky Sall… : Y en a marre de nouveau dans les rues

Les rappeurs du mouvement Y’en a marre en Mode (Nouveau Type Sénégalais) NTS
Les rappeurs du mouvement Y’en a marre en Mode (Nouveau Type Sénégalais) NTS

Y en a marre compte investir les rues dans les jours à venir pour réclamer une distribution pérenne de l’eau potable à Dakar et partout au Sénégal. Ledit mouvement, qui était en conférence de presse hier, a décidé d’organiser un «grand rassemblement». Fadel Barro et Cie annoncent, en outre, le plan Dox ak sa ndokh pour résoudre les problèmes d’eau dans les structures sanitaires.

Y en a marre déterre la hache de guerre enterré après la chute du régime de Wade. De retour à Dakar, après leur tournée nationale, écourtée à cause de la pénurie d’eau à Dakar depuis plus de quinze jours, le mouvement contestataire annonce un «grand rassemblement» dans les jours à venir pour exiger de l’Etat une distribution «pérenne» de l’eau à Dakar et sur tout le territoire national. Face à la presse hier, le coordonnateur, Fadel Barro a fait un constat alarmant sur le secteur de l’hydraulique en profonde décadence parce que géré à 80% par des privés.

«On se rend compte que nos vies dépendent d’un tuyau. C’est devenu une question de sécurité nationale. Qu’il y ait de l’eau dans 24 h où dans 48 h, le grand rassemblement que nous voulons organiser aura lieu parce que nous ne voulons plus de solutions conjoncturelles, mais structurelles des problèmes d’eau», fulmine M. Barro.

«Que l’Etat dise au Peuple de ne pas payer la facture pendant six mois»

Cette manifestation dont la date n’est pas encore retenue, selon Malal Talla alias Fou Malade, servira de tribune pour exiger «l’indemnisation des populations». A défaut, M. Talla demande «que l’Etat dise au Peuple de ne pas payer la facture pendant six mois». Dans le même sillage, Y en a marre réclame l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités et «sanctionner tous les fautifs, qu’ils soient de ce régime ou du régime précédent». Mais surtout, envisager une rupture du contrat qui lie l’Etat à Bouygues, actionnaire principal de la Sde et lancer un appel d’offres.

Dox ak sa ndokh lancé aujourd’hui

Au-delà de cette manifestation, Y en a marre compte venir en aide aux populations en mobilisant «toutes les forces». Cette opération dénommée Dox ak sa ndokh qui sera lancée aujourd’hui à 9 heures, consiste à collecter et distribuer de l’eau et des produits sanitaires. «Nous avons l’appui d’entreprises spécialisées en eau et nous demandons aux bonnes volontés de bien vouloir nous aider. Avec les citernes qu’on mettra à notre disposition, nous allons collecter de l’eau là où il y en a.

Notre priorité, ce sont les structures sanitaires comme l’Hôpital général de grand Yoff (Hoggy) ex-Cto, où il n’y a plus d’eau pour faire des opérations chirurgicales. Aux populations qui s’abreuvent dans les puits, nous allons distribuer de l’eau de javel pour réduire les risques de maladies», détaille Fadel Barro.

Y en a marre n’a pas manqué de critiquer le discours du chef de l’Etat qui a écourté son séjour aux Etats-Unis. «On s’attendait à un discours responsable du Président Macky Sall. Au-delà d’avoir montré ses limites à résoudre les problèmes des Sénégalais, il menace le Peuple», déplore Thiate. Le journal L’As avait rapporté des propos du chef de l’Etat à des militants à Harlem. Macky Sall déclarait : «Ceux qui pensent que ces manifestations peuvent déstabiliser l’Etat ne savent pas.»

tndiaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*