MERCATO – Le président Kita favorable au départ du défenseur sénégalais : Nantes ouvre la porte pour Djilobodji

Dans un entretien accordé à Ouest-France, le président nantais Waldemar Kita a ouvert la porte à un départ de Papy Djilobodji.

Avec le départ programmé de Souleymane Diawara qui arrive en fin de contrat, l’Olympique de Marseille pourrait s’attacher les services d’un défenseur.

Cible de longue date, le défenseur nantais Papy Djilobodji a été évoqué par son président dans les colonnes de Ouest-France. 

«Pour la première fois cette année, le budget est plus que respecté et positif, si on veut bien mettre de côté l’affaire Bangoura. Il est fait de manière à ce qu’il n’y ait pas de vente de joueurs.

Y compris Djilobodji. Pas besoin. Non, je ne veux pas le vendre.

Maintenant, si j’ai une demande, si économiquement elle correspond à ce qu’on veut, si c’est pour éviter que le joueur fasse la gueule ou qu’on le freine dans sa progression, je ne vais pas vous mentir, il partira. Mais ce sera une exception», a promis Waldemar Kita. 

Un transfert toujours à 20 millions d’euros ?
Pour rappel, le président nantais avait déclaré en décembre dernier : «Papy, il lui reste encore deux ans et demi de contrat, donc je ne vois pas l’intérêt de le prolonger maintenant. Après, on ne va pas casser la carrière d’un joueur, s’il a de vraies et de bonnes propositions.

Mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Et on ne peut pas déshabiller l’équipe non plus. C’est pour ça que je ne commencerais à discuter qu’à partir de 20 millions d’euros.» Reste à voir si cette somme est toujours d’actualité.

hdiandy@lequotidien.sn
(avec Le10sport)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*