Meurtre à Rufisque, ce n’est pas un problème éthnique qui est à l’origine du drame

Les raisons du meurtre de Saliou Sidibé  ne sont pas liées à un différend ethnique selon certains témoins contrairement à ce qu’on a avancé dans la presse. La famille du mis en cause s’est confiée à nos confrères de Rew mi qui expliquent de fond en comble comment s’est passée cette affaire.

En se rapprochant de la famille de Oumar Dia, un Sénégalais d’origine mauritanienne, du village deMonguel plus exactement, on en apprend davantage sur les raisons de du meurtre à Rufisque. Selon Hawa Ba, la tante de Oumar Dia, le mobile de la mort de Saliou Sidibé n’est pas lié au fait que le présumé meurtrier n’accepte pas que les gens parlent wolof chez lui, rapporte le site Rewmi.Com

Même si elle reconnait qu’auparavant, Oumar Dia avait demandé à Sadio Sidibé de ne pas s’adresser aux enfants de son grand-frère dans la langue wolof. Cette fois-ci, la cause de la dispute fatale est liée à un problème de branchement téléphonique dans le salon où dormait le sieur Dia.

Toujours d’après les recoupements de la même source qui a été sur les lieux du crime. Ce dernier qui voulait dormir dans le salon, a demandé qu’on éteigne le poste téléviseur. Et il y a eu altercation entre les deux hommes en dehors de la maison. Cet émigré sénégalais en Angola a tabassé le jeune guinéen qui a été hospitalisé pendant 10 jours avant de rendre finalement l’âme.

Décédé mercredi dernier et enterré le vendredi après une autopsie, Saliou Sidibé n’était pas un locataire, mais il a été adopté dans la famille car il a perdu ses parents. Oumar Dia est actuellement entre les mains de la police à Dakar. Il est accusé du meurtre son jeune Oumar Dia. Il  a été déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt pour homicide volontaire.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*