Meurtre d’Alexia Daval: Un Broadchurch à la montagne

ALEXIA DIRECT – L’enquête sur la mort d’Alexia Daval serait centrée sur les derniers moments de vie de la jeune femme. Des rumeurs en tout genre ont été évoquées en marge de l’enquête.  Un témoignage qui s’effondre, un dîner mouvementé, un SMS pour dernier signe de vie, un autre meurtre dans la famille il y a 20 ans (voir plus bas), l’affaire Alexia s’annonce digne d’un polar à l’anglaise.

Mort d’Alexia Daval : l’essentiel

  • Le corps calciné d’Alexia Daval a été retrouvé le 30 octobre, dans un bois, deux jours après sa disparition lors de son jogging. L’autopsie n’a pas encore permis d’établir avec certitudes les causes du décès. On sait qu’Alexia a subi des violences et a pu mourir par asphyxie.
  • Aucun suspect n’a été identifié, mais quelques pistes ont été évoquées dans la presse : un individu aurait harcelé la jeune femme pendant plusieurs semaines. Un autre individu, présenté comme exhibitionniste, aurait été aperçu à plusieurs reprises dans la zone du meurtre.
  • Les enquêteurs chercheraient à comprendre comment se sont déroulés les derniers instants de vie d’Alexia. A-t-elle été enlevée, puis séquestrée avant d’être tuée ?
  • Dans une interview donnée à France 3, l’avocat de Jonathann Daval, le mari d’Alexia, est revenu sur “certaines rumeurs” qui évoquent la possibilité d’une arrestation de son client. Jonathann Daval serait “complètement atterré, consterné” par ces rumeurs, d’après son avocat.
  • D’autres rumeurs ont été évoquées par Me Schwerdorffer comme celle, relayée par France 3, évoquant le dîner de la veille de la disparition d’Alexia. Un repas qui ne se serait pas bien passé… Plus d’infos dans notre direct.

12:47 – L’avocat du mari d’Alexia dément les rumeurs de dispute au sein du couple

Me Schwerdorffer a tenu à faire une mise au point. Si son client est  en effet la dernière personne à avoir vu vivante Alexia Daval, il dément toute rumeur de dispute au sein du couple. La veille du jogging, les deux époux ont partagé une soirée raclette avec des proches, relate-t-il dans L’Est Républcain. Il assure qu’entre son client Jonathann Daval et son épouse, “tout s’est bien passé” et qu’il “n’y a pas eu de couac ni de dispute’. L’avocat explique qu’ils “sont rentrés sagement chez eux et que le samedi matin, Alexia est allée courir sans avoir eu le temps de croiser quelqu’un d’autre”. “C’est normal, c’est anodin, c’est la vie d’un couple classique”, selon Me Schwerdorffer.

  • 12:28 – L’examen du “bol alimentaire” doit livrer son verdict

    En médecine légale, un examen très classique consiste à analyser l’état de digestion de l’ultime repas pris par la victime. Le Parisien avance que les résultats de cet examen pourraient faire avancer l’enquête significativement, si du moins les enquêteurs ont ces résultats en leur possession. Cela pourrait révéler l’heure et la date précise de la mort d’Alexia, ce que la famille de la jeune femme ignore encore.

    12:13 – Les derniers instants d’Alexia en famille

    La veille de la disparition d’Alexia, elle et ses proches avaient profité tous ensemble d’une belle soirée, ainsi que le rapporte Le Parisien. L’employée de banque avait en effet décidé de poser des jours de vacances à la Toussaint, afin de profiter de sa sœur, venue avec son fils de deux ans. “Elle a pris une semaine de congés en cette période de Toussaint : sa grande sœur Stéphanie est venue de la région parisienne pour les vacances, avec son mari et son fils de 2 ans”, peut-on lire dans le quotidien. Il s’avère que le neveu d’Alexia Daval fêtait son anniversaire. C’est ainsi que toute la famille s’est retrouvée, le vendredi soir, autour d’une raclette au domicile de Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, les parents de la joggeuse. La jeune femme et son mari, Jonathan, sont ensuite rentrés chez eux. Avant d’aller faire son jogging le lendemain matin, Alexia Daval avait même envoyé un message à sa sœur : “Je m’en vais courir, je passe vous voir en chemin si je peux”. Ce sera son dernier signe de vie.

    11:53 – La possibilité d’interpellation du mari d’Alexia a été évoquée

    Des rumeurs ont fait état d’une possible interpellation de Jonathann Daval, le mari d’Alexia. L’avocat du jeune homme, Me Randall Schwerdorffer, a avoué qu’il avait été question d’une interpellation. “J’ai été préparé, mon cabinet a été préparé [à une possible interpellation] suite à des fuites émanant de certains services, mais en l’état ce sont restées des rumeurs”

    11:06 – Le repas la veille de la disparition d’Alexia “aurait mal tourné”

    France 3 Bourgogne Franche-Comté rapporte une rumeur selon laquelle le dernier repas pris la veille de la disparition d’Alexia Daval aurait mal tourné. Ce repas a eu lieu le vendredi 27 octobre dernier chez les parents de la jeune femme, en présence de son mari, de sa soeur et son fils ainsi que des parents. L’avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, réfute cette rumeur; “J’ai connaissance d’un repas raclette qui s’est très bien passé, en famille, de bonne humeur et où tout le monde s’est quitté avec le fait que le lendemain, Alexia devait passer revoir son petit neveu qu’elle était ravie de revoir. Je n’ai pas connaissance de difficultés familiales, je n’ai pas connaissance de difficultés de couple, ce n’est pas vrai”, a-t-il déclaré au micro de France 3.

    10:45 – Le mari d’Alexia “très touché” par des rumeurs d’interpellations

    Dans le cadre d’une interview donnée à France 3, l’avocat de Jonathann Daval, le mari d’Alexia, est revenu sur des rumeurs faisant état d’une possible interpellation de son client. “Je peux vous assurer qu’il n’en est strictement rien, j’ai parlé avec la famille, cette rumeur est ridicule. […] Il est complètement atterré, consterné. Il adorait son épouse. C’était un jeune couple très proche qui n’avait pas de difficultés particulières. Il ne comprend pas”, a déclaré Randall Schwerdorffer.

    10:19 – Affaire Alexia : un témoignage crucial fragilisé

    C’est un témoin crucial dont on doute désormais des propos. Selon les informations de l’Est Républicain, un témoignage “intéressant”, selon les mots du procureur de Vesoul, est désormais considéré comme insuffisamment fondé. L’avocat de Jonathann Daval, Me Schwerdorffer, explique que celui-ci, recueilli auprès d’une femme, manque de précisions. “Elle a vu une jeune femme blonde courir, mais en réalité, de ce que je sais, elle est incapable de certifier si c’était bien Alexia”, explique-t-il, ajoutant : “Ce n’est pas du tout inhabituel dans une affaire criminelle qu’on réfléchisse à ce qu’on croit avoir vu, et qu’on révise ensuite son jugement”.

    09:53 – L’avocat des parents d’Alexia attend des éléments nouveaux de l’autopsie

    Après l’avocat du mari d’Alexia Daval, c’est le conseil de ses parents qui exige aujourd’hui d’en savoir plus.  Dans une interview donné à France 3 Bourgogne-Franche-Comté, il assure que les parents de le jeune femme attendent d’en savoir plus sur l’autopsie du corps de la jeune femme. Les seules informations divulguées se limitent toujours à “une mort par asphyxie” et à l’existence de “violences volontaires”. En effet, il assure que rien n’a été indiqué quant à l’heure de la mort qui pourrait être intervenue plus tôt dans la matinée du 28 octobre ou même avant.  “Quinze jours de patience, c’est un délai raisonnable, maintenant il serait opportun que le juge d’instruction convoque les parties civiles ou tout au moins leur avocat, pour leur délivrer plus d’éléments”, précise l’avocat.

    09:35 – Des rumeurs qui viendraient de “personnes qui gravitent autour de Gray”

    Des rumeurs incompréhensibles. Alors qu’on l’interrogeait sur les rumeurs faisant état d’une implication du mari d’Alexia Daval dans la mort de la jeune femme, l’avocat de Jonathann Daval a déclaré que son client “n’était pas en mesure de comprendre comment cela a pu naître dans la tête des personnes qui gravitent autour de la ville de Gray… Qu’il puisse être impliqué d’une manière ou d’une autre dans la disparition d’Alexia”. Pour rappel, l’interpellation de Jonathann Daval a été évoquée très tôt dans l’enquête mais il aurait collaboré de façon tout à fait sereine avec les enquêteurs. Son véhicule, son téléphone ainsi que son domicile ont été passés au crible.

    08:45 – Dans le bar-PMU des parents d’Alexia, le silence domine

    Dans Vosges Matin ce jeudi, on décrit l’ambiance au bar-PMU La Terrasse de Gray, tenu par Jean-Pierre Fouillot et son épouse Isabelle, les parents d’Alexia. Sur place, on tente de reprendre un semblant de vie normale, alors que l’établissement a rouvert ses portes hier. Les milliers de roses déposées devant le bâtiment ont été retirées. Dans le bar, on évite d’évoquer l’affaire. Des affiches remercient les clients pour le “silence” qui serait “le plus beau des hommages”. “Merci de respecter notre sérénité”, conclue le court texte.

     

    Source

  • Affaire Alexia Daval : des liens troublants avec un autre meurtre survenu dans la même ville il y a 20 ans

L’émission Grand Angle sur BMFTV consacrait, mardi 7 novembre, un reportage à un autre meurtre survenu vingt-ans avant celui d’Alexia Daval, dans la même commune, à Gray (Haute-Saône). 

Simple coïncidence ou similitude troublante ? Vingt-ans avant le meurtre d’Alexia Daval, la joggeuse de 29 ans retrouvée calcinée, la petite ville de Gray, en Haute-Saône, avait déjà été le théâtre d’un drame similaire. En 1997, une jeune femme de 17 ans, Hulya, est retrouvée morte aux alentours de la commune de 1000 habitants. Les équipes de l’émission Grand Angle, sur BFMTV, sont allées à la rencontre de Danielle Donard, la cousine de l’adolescente tuée vingt ans avant Alexia Daval.

Hulya était descendue dans le centre-ville, vers La Poste, pour rejoindre ses autres soeurs. Ce soir-là, elle est descendue, mais n’est jamais remontée“, explique Danielle Donard. Un suspect, un certain Philippe Bel, est alors interpellé. Il a déjà été condamné, en 1983, à 12 ans de prison pour le viol et le meurtre d’une infirmière de 55 ans, dans un bois situé près de Gray.

>>> Joggeuse assassinée : le père d’Élodie Kulik, tuée et brûlée en 2002, soutient les parents d’Alexia Daval

Devant la cour d’assises de Vesoul, il nie avoir tué la jeune Hulya mais n’est pas capable de restituer de manière précise son emploi du temps. D’autant plus que sa présence à Gray, le soir de la mort de l’adolescente de 17 ans, est attestée par un retrait en carte bleue. Il est condamné à perpétuité, mais cette peine est réduite en appel.

Aujourd’hui, l’homme est toujours en prison et n’a pas bénéficié de permission le jour de la mort d’Alexia Daval. Toutefois, les similitudes entre les deux meurtres survenus dans la même petite commune, sont particulièrement troublantes.

>>> Le discours émouvant du mari d’Alexia, lors de la marche blanche dédiée à la jeune femme

Trois semaines après, Hulya a été retrouvée dans un bois. Alexia Daval a aussi été retrouvée dans un bois. Et l’infirmière aussi“, rappelle Danielle Donard. Une autre circonstance interpelle : des liens familiaux existent entre l’entourage de Hulya et celui d’Alexia Daval. Une cousine de Danielle Donard (la cousine de l’adolescente, pour rappel) est mariée au frère du mari de la joggeuse assassinée. L’ombre du drame plane sur la commune de Gray.

Source

No Picture
In the Spotlight

«Vivre riche» en Côte d’Ivoire -Médiapart

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Tënk & Mediapart « Rolex le Portugais » et ses amis ne sont pas des enfants de chœur : à Abidjan, ils vivent d’arnaques aux Européens et le justifient par « un retour de la dette coloniale ». Mais [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*