MIGRATIONS INTERNATIONALES RÉFUGIÉS FRANCE ALLEMAGNE UNION EUROPÉENNE Paris et Berlin proposent un fonds pour les réfugiés

Des migrants RefugiesLa France et l’Allemagne proposent la création d’un fonds pour les réfugiés. Il servira à financer la sécurisation des frontières et l’accueil des personnes. Les ministres des Finances des deux parties se sont mis d’accord sur les modalités du projet à venir.

Pour commencer, Paris et Berlin mettront 10 milliards d’euros dans un pot commun. Cet argent financera le contrôle des frontières, mais aussi des aides destinées aux pays qui accueillent des réfugiés avant leur départ pour l’Europe. Parmi ces pays il y a, notamment, le Liban, la Jordanie et la Turquie.

Face à des arrivées massives de candidats à l’asile – jusqu’à un million cette année – l’Allemagne demande le renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne. La France, touchée par des attentats terroristes, rejoint sur ce point l’Allemagne. Certains soupçons indiquent que des suspects auraient pu, en effet, emprunter la route des migrants, notamment des Balkans vers l’Europe occidentale.

La France et l’Allemagne veulent joindre leurs forces pour coordonner leurs actions. Selon Emmanuel Macron, le fonds proposé devrait donner la réponse à court terme à ces besoins.

Ce fonds, dont ni les modalités de constitution, ni le financement n’ont été mentionnés, serait ouvert à d’autres pays européens. Ils pourront y participer financièrement s’ils le souhaitent.

C’est une première étape vers une plus grande solidarité économique et financière commune
Emmanuel Macronministre de l’Economie25/11/2015 – par RFIÉcouter
CHRONOLOGIE ET CHIFFRES CLÉS
  • France
  • Allemagne
In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*