Mimi Touré à sa passation de services : «J’ai un avenir radieux»

Mahammed Dionne a reçu hier le témoin des mains de Aminata Touré. Cette dernière s’est dit rassurée de son avenir politique devant ses militants et ses anciens collaborateurs de la Primature.

Les fenêtres du palais ont tout l’air ouvertes. A défaut d’assister, le Président Macky Sall a dû entendre les scènes d’adieux d’Aminata Touré. Des voix ont réchauffé et rythmé son départ. A elle, en tant que Premier ministre, les sirènes et les gyrophares ont rendu des derniers honneurs. Hier, son «ultime» activité gouvernementale a consisté à passer le témoin à son successeur. La ponctualité de ce dernier a été marquante. Quant aux échanges fermés, ils ont été brefs. Moins d’une trentaine de minutes auront suffi à Aminata Touré pour qu’elle confie les dossiers à Mahammed Dionne, sous la supervision de l’inspecteur général d’Etat. Et tout est arrangé pour que le Premier ministre sortant prenne congé de ses collaborateurs qui l’attendaient à la salle de réunion, dans la solennité. Dans les jardins de la Primature, quelques  troupes de militants scandent son nom et ses vertus et Aminata Touré  emprunte le tapis rouge pour ressortir. Elle s’arrête devant le hall, en perdante heureuse. Ainsi, elle distribue du sourire à ses laudateurs indifférents aux rayons déshydratants. «Vous êtes une noble ; vous êtes une brave ! Vous avez rehaussé Grand Yoff ! Que Dieu vous assiste !», s’égosille-t-on par endroits.

 De blanc vêtue, Aminata Touré, entourée de sa vielle garde, s’est adressée à la presse. Inaudible, elle l’était. Sa voix a été noyée par l’ambiance désarticulée, malgré quelques chœurs répétés et expérimentés dans la campagne électorale. La dame s’est montrée sans rancœur devant les caméras. «J’aimerais souhaiter d’excellentes chances à mon successeur qui est un excellent professionnel dans la mission que lui a confiée le président de la République Macky Sall», a-t-elle lâchée.

«Je resterai une militante éternelle…»

Son véhicule sombre Renault n’a pas roulé plus vite que les pieds qui l’ont accompagné jusqu’à la porte principale du palais de la République avant qu’il ne s’ébranle dans le boulevard de la République. Aminata Touré est loin de ranger les armes, malgré la bataille de Grand Yoff perdue. Elle est optimiste. «Mon avenir politique sera radieux. Il va falloir bien que je travaille. Je resterai une militante très active. Je me considérais comme une militante. J’ai été une militante avant pendant et après. Je la serai après l’Alliance pour la République (Apr). Je serai une militante éternelle de la cause Sénégal», déclare-t-elle. Se considérant comme relativement très jeune, l’ancien Premier ministre entend se construire dans la politique. Elle se dit satisfaite par le travail qu’elle a abattu en tant que ministre (de la Justice) puis chef de gouvernement. «Je remercie le Président Sall pour m’avoir donné l’opportunité de servir à ce poste», avance-t-elle. La fonction de Premier ministre, ajoute Mimi Touré, lui a permis de voir les défis de notre pays et de rencontrer des hommes et des femmes extraordinaires. Toutefois, Aminata Touré ne s’est point attardée sur la traque des biens mal acquis. Elle encourage simplement la consolidation de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance. Les premiers actes de Mohamed Dionne lui diront.

Écrit par Hamath KANE

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*