Mimi TOURE entre en rébellion

Mimi TOURE entre en rébellion

Si les bonnes volontés n’arrivent pas à la faire revenir sur sa décision Aminata Touré risque de tourner le dos à l’Apr et à Macky Sall.

L’ancien Pm ne digère pas le fait de n’avoir pas été choisie comme tête de liste nationale, comme convenue avec le patron de l’Apr. Mieux, on lui a fait miroiter la tête de liste de Kaolack comme pour la narguer.

Ca sent le roussi entre la Président Macky Sall et son ancien Premier ministre Aminata Touré. Et pour cause, l’envoyée spéciale du président de la République croyait jusqu’à la dernière ministre qu’elle allait être désignée tête de liste nationale pour espérer trôner au Perchoir en cas de victoire da la coalition Benno Bokk Yaakaar en cas de victoire au soir du 30 juillet. Selon des sources très proches de l’ancien Pm, le président Sall lui avait effectivement promis d’en faire la tête de liste nationale. Et c’est avec surprise qu’elle découvre que c’est plutôt le Premier ministre Boun Abdallah Dionne qui a été désigné. Mais ce qui a plus ulcéré Mimi Touré, c’est que pour la calmer les gens lui avaient fait croire que le Président l’a finalement désignée comme tête de liste à Kaolack. Là également, l’envoyée spéciale du chef de l’Etat s’est rendue compte à la dernière minute que Macky Sall plutôt investi Serigne Mountakha Niasse. C’en était trop pour que Mimi Touré décide de revoir son compagnonnage avec son patron. Des bonnes volontés sont en train de se démener comme de beaux diables pour éviter le clash entre Macky Sall en son ancien Pm.

Ce n’est pas la première fois que Aminata Touré entre en colère contre son patron. En effet, démise de la Primature au sortir des élections locales de 2014, elle avait menacé de quitter l’Apr et son chef. Il a fallu d’âpres négociations pour la faire revenir sur sa décision. Et c’était pour la calmer que le chef de l’Etat lui a trouvé une planque au Palais comme envoyée spéciale. Un poste qui n’existait pas jusque là dans l’architecture institutionnelle du Sénégal ou dans l’organigramme de la Présidence de la République. Battue par Khalifa Sall à Grand Yoff lors de ces élections locales, Aminata Touré avait migré politiquement vers Kaolack où elle espérait au moins pouvoir un jour diriger la liste à défaut d’être la tête de liste nationale.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*