Mimi Touré sera traquée par la justice sénégalaise

Mimi Aminata Touré ancien premier MinistreCe sont nos confrères de ACTUNET qui donne l’information en exclusivité. Le régime veut-il briser l’élan d’Aminata Touré ancien premier Ministre. Tout le laisse penser si on en tient aux informations que nous avons obtenues de diverses sources collées au pouvoir.

Un dossier est en train d’être monté contre Mimi et qui concerne 1 milliard 500.000 millions débloqué par le Tchad pour le financement du procès Hissein Habré. Les Usa ont aussi remis une enveloppe de 500 millions de FCFA sans compter les autres bailleurs : la France, la Hollande, l’Allemagne et… Le financement du procès est estimé à 4 milliards de FCFA selon certaines sources. D’autres avancent un montant supérieur à 10 milliards de FCFA.

Pendant plus d’un an, Aminata Touré a géré ce procès dans tous ses aspects. Elle devra s’expliquer sur sa gestion de ces fonds selon notre source qui est persuadé que l’ancien chef du Gouvernement sera traduit en justice. Toutes ses interrogations seront claires devant la Justice. Et là, il est important de savoir qui était le véritablement ordonnateur des dépenses dans la gestion de ces fonds lorsque Mimi Touré était à la Justice ?

Par ailleurs, ces traqueurs veulent aussi fouiller la gestion des fonds remboursés par les personnes traquées par la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite) lorsque Aminata Touré était au Ministère de la Justice. On se rappelle le chèque remis par Abbas Jabber et d’autres personnes proches de l’ancien régime.

Certains ont parlé de 1 milliard, d’autres révèlent que l’homme d’affaire libanais aurai remboursé plus de 3 milliards de FCFA. Si ces informations s’avèrent, l’on serait dans le schéma de l’arroseur arrosé. Mimi qui avait conduit avec fermeté la traque des biens mal acquis contre les anciens dignitaires du régime de Me Abdoulaye Wade, en général, contre Karim Wade en particulier, serait l’agneau du sacrifice.

Les questions que l’on se pose sont : Qui gérait le compte bancaire d’où on logeait des fonds remboursés ? Combien a été exactement versé ? Le pouvoir cherche-t-il véritablement à briser l’élan de Mimi Touré ? L’ancien Chef du Gouvernement va-t-elle se laisser égorger par Macky Sall et ses faucons ?

Ledakarois.net peut rappeler que la semaine dernière, le député Me El Hadji Diouf, avocat de Hissène Habrè a été la première personnalité à balancer cette possible traque contre l’ex-Premier Ministre sur la place publique.

Invité sur la Sen-Tv, Me Diouf déclarait : « Le ministre de la justice Tchadien qui était le collègue de Mimi Touré a été arrêté à cause de malversation. Donc je crois qu’Aminata Touré doit être mise en examen pour ça (…) On nous parle d’une juridiction qui a été créée par Aminata Touré qui viole la loi. Elle n’avait même pas le mandat du Président Macky Sall comme le prévoit la loi. La Constitution dit que seul le chef de l’Etat peut engager le Sénégal dans les traités internationaux », explique Me El Hadji Diouf qui ajoute : « Ce traité qui a crée les Chambres africaines a été signé par Mimi Touré sans même la délégation du chef de l’Etat ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*