MIS EN DEMEURE POUR 5 MILLIARDS DE FCFA SUPPOSES TROUVES DANS SES COMPTES Baldé parle de « Cinq milliards…de mensonges »

Ziguinchor dit oui a Abdoulaye BaldéLe Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement Illicite (Crei), Alioune Ndao, a notifié officiellement au maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, sa mise en demeure afin de justifier la somme de 1,4 milliards de F Cfa trouvés dans ses comptes bancaires. Dans une déclaration faite à la sortie des locaux de la Crei, l’ancien bras droit de Karim Wade à l’Anoci a tout simplement qualifié cette mesure « d’affabulations et pires mensonges».

Le maire de Ziguinchor rejette en bloc les faits d’enrichissement illicite que le Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) lui reproche. Hier, vendredi 11 juillet, à sa sortie des locaux de la juridiction spéciale  où il venait de recevoir sa mise en demeure afin de justifier la somme de 1,4 milliards de F Cfa trouvés dans ses comptes bancaires, le maire de Ziguinchor qui était dans tous ses états a qualifié les charges du Procureur, Alioune Ndao, à son encontre «d’affabulations et de pires mensonges». Selon lui, toutes les charges qui lui sont reprochées découlent tout simplement d’un gonflement des chiffres de ses avoirs par la Crei.
Dans une déclaration faite au siège de son parti, en présence de ses militants mais aussi de quelques responsables politiques  dont les députés Thierno Bocoum, Seynabou Wade et le 1eradjoint au maire de Thiès, Yankhoba Diattara, l’ancien dignitaire libéral a qualifié les 05 milliards de F CFA qui lui sont reprochés de «cinq milliards…de mensonges». Sous ce rapport, il a averti qu’il ne se laissera pas faire. «Ils ont  gonflé les chiffres de telle sorte qu’ils m’ont mis en demeure pour 05 milliards de F CFA. Je ne me laisserais pas faire. Je lutterais sur le plan du droit mais aussi sur le plan politique. Car, ce n’est que de la politique. Ils veulent me mettre en mal avec les Sénégalais pour me montrer comme un voleur» a-t-il souligné.
Poursuivant, il a ajouté : «ils disent avoir évalué mes maisons alors que je n’ai jamais vu le moindre  contrôleur chez moi. Pour une maison qui coûte 70 millions, ils parlent de 300 millions, et une voiture qu’on m’a donnée, ils l’estiment à 65 millions».
Venu apporter son soutien au président de l’Ucs, l’honorable député Thierno Bocoum, porte-parole du Rewmi, accompagné du 1eradjoint au maire de Thiès, Yankhoba Diattara, n’a pas mis de gants pour dénoncer ce qu’il qualifie d’acharnement politique. Faisant allusion au maire de Ziguinchor, e député a déclaré notamment : «s’il avait dit oui à Macky Sall, il n’aurait certainement pas été inquiété». Et de préciser : « Nous sommes totalement pour la reddition des comptes, mais nous ne devons pas accepter que l’alibi d’aller vers la recherche de la faute ne puisse être guidé que par la simple volonté politicienne du président de la République», a-t-il ajouté. Avec sa mise en demeure, le maire de Ziguinchor a jusqu’au  11 août à 11 heures pour renverser les charges. A défaut, c’est le mandat de dépôt qui l’attend.

Nando Cabral Gomis

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*