Modification constitutionnelle: Macky prend de court l’opposition

Clap de fin pour les concertations autour du processus électoral. L’opposition significative qui avait boycotté le dialogue, n’en fera qu’à sa tête. Le chef de l’Etat a décidé de faire sans elle, en faisant adopter en Conseil des ministres hier le projet de loi portant modification du code électoral et un autre projet portant modification de la charte fondamentale de notre pays.

Ces deux projets controversés seront soumis à l’Assemblée nationale qui va l’examiner et éventuellement le faire adopter par la majorité mécanique de l’Apr. Dans une de ces précédentes éditions, «L’As» avait révélé que la majorité allait baisser la caution pour la présidentielle et adopter le parrainage pour tous. Et oui. « L’As» a appris que le chef de l’Etat a fait son arbitrage et va passer à la vitesse supérieure. Alors qu’il n’a reçu le rapport de Seydou Nourou Ba que vendredi dernier, il a accéléré la cadence en faisant adopter le projet de révision constitutionnelle qui comporte cinq points de divergences, notamment l’un relatif sur le mandat et un autre sur le parrainage exhibé comme un antidote à la pléthore des listes fantaisistes notées lors des dernières législatives. Ainsi, d’après nos sources, dans cette mouture, pour être candidat à la présidentielle, il faudra être parrainé par 1% du fichier électoral soit plus 65 000 électeurs. Il se dit également que des changements vont être apportés notamment sur le choix du maire. Rejet total de Babacar Gaye et Cie qui flairent déjà des manoeuvres pour disqualifier Karim Wade. De belles empoignades en perspectives…

In the Spotlight

Affaire Khashoggi : Riyad accusé et acculé

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La police turque a pu pénétrer dans le consulat saoudien à Istanbul, dans la nuit de lundi à mardi pour procéder à des fouilles. Photo Bulent Kilic. AFP Après avoir nié l’évidence, l’Arabie Saoudite semble [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*