Mohammed Dionne Premier ministre du Sénégal : les éternelles déconvenues de Mimi Touré ou « le syndrome du calife de Dakar »

Macky Sall Mimi Mahamed DionneMohammed Dionne nommé Premier ministre du Sénégal ou l’opération de charme d’un enfumage classique continue !

Que nenni ! Que cela ne tienne ! De grands mots à l’infini d’une coquille vide. Le ministre en charge de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) Mohammed Dionne a été nommé Premier ministre du Sénégal, en remplacement d’Aminata Touré. Cette dernière envoyée aux charbons sur les terres « du califa », indétrônable, laisse sa peau. 

Technocrate ? N’allons pas vite en besogne ! On en a vu sous d’autres cieux : Abdoul Mbaye et son successeur, Mimi Touré, qui a rendu le tablier sous la pression de Macky Sall. Les éloges ne manquement pas  de piment comme toujours. Ce que nous appelons les déconvenues de Mimi Touré ou   « le syndrome du calife de Dakar »

 Et pour cause. Que diable allait-il faire dans cette galère ?

Mohammed Dionne , coordonnateur du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOSSE), nouveau référentiel des politiques publiques de développement au Sénégal. Mon œil ! 

Lorsque le népotisme et les marchés de gré deviennent une religion d’Etat avec les charrettes de nominations hystériques, décriées, inopportunes, sans scrupules  Il  ne saurait y avoir la moindre lueur crédible pour créer un Sénégal émergent. Ce verbiage creux, qui n’en est un  n’engage  que ceux qui y croient.

Macky sall, qui est devenu  le chevronné des slogans emphatiques en rajoute toujours des couches épaisses à l’infini.  La coquille vide ne saurait développer un pays avec  le placement de sa propre famille, d’amis, entre autres, des tailleurs  et des griots  de la dernière heure. Les Sénégalais ont bien vu  les mensonges de la rupture  sobre, vertueuse, transparente et efficiente. Mon œil !  Jusqu’ici,  rien n’a changé et c’est même pire  qu’avant. Ceux qui pensent que la nomination de ce troisième larron, nommé premier ministre, apportera quelque chose, déchanteront vite.

Quelle crédibilité peut-on accorder au spectacle permanent   pour blanchir le forcing du faquin, Mansour Faye, frangin de Marième Faye, le  beau frère de Macky Sall, autoproclamé maire de st louis.  Mansour Faye,  est nommé ministre de l’hydraulique, l’homme par qui les scandales arrivent toujours, bénéficie encore d’une promotion sociale fulgurante indue.   

Ce  régime moribond des coups  tordus tombera  à coup sûr,  tel un fruit avarié, quoiqu’il puisse faire. Croire nous importuner par un saupoudrage perpétuel relève d’une illusion monumentale. Où est donc le changement dans tout cela ?

Les sénégalais ont besoin du concret par des réalisations matérielles sur le terrain et non des formules stériles qui ne valent rien.

 Les sénégalais  n’attendent plus rien  d’un escroc aux manières aléatoires. Ils en ont assez des coups d’éclat sur fond de  cosmétiques  et de  rafistolages pour faire beau  et tromper le peuple, comme si le pays entier  est en  déficit chronique  de  matière  grise.

Les citoyens, bien édifiés sur la trajectoire  totalitaire d’un nègre de service endurci,  n’attendent plus rien de lui.

Le combat continue !

Ahmadou Diop

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*