MONDE-DROITS HUMAINS Le Sénégal devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, lundi

Conseil des droits de l’homme de l’ONU
Conseil des droits de l’homme de l’ONU
Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Genève (APS) – L’Examen période universelle (EPU) du Sénégal devant la 17e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU aura lieu lundi en présence de l’Observateur national des lieux de prévention de liberté (ONLPL) du Sénégal, Boubou Diouf Tall.

M. Tall est arrivé à Genève, dimanche, a constaté l’APS. Il doit y effectuer une visite de cinq jours, à partir de lundi, indique un communiqué récemment transmis à l’APS.

‘’Il s’agit d’une visite de travail et d’échanges, sur invitation de la Commission nationale de prévention de la torture (CNPT), équivalent suisse de l’ONLPL, et de l’Association pour la prévention de la torture (APT)”, signale le texte.

Cette visite a pour objectif d’appuyer M. Tall ‘’dans la construction et la consolidation de son institution, à travers des échanges d’expériences et de bonnes pratiques avec d’autres structures plus anciennes” que l’ONLPL.

La délégation de l’ONLPL ‘’aura par ailleurs l’opportunité de visiter la prison de La Clairière, de participer à la session de l’examen périodique universel du Sénégal par le Conseil des droits de l’homme et à une réunion publique”, souligne le communiqué.

A cette occasion, M. Tall présentera sa structure et son mandat.

L’Examen périodique universel est un processus qui consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme, indique le Haut commissariat aux droits de l’homme des Nations unies sur son site. C’est un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme.

Ce processus fournit à chaque Etat ‘’l’opportunité de présenter les mesures qu’il a prises pour améliorer la situation des droits de l’homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière’’.

L’EPU est présenté comme un ‘’mécanisme central du Conseil des droits de l’homme’’ conçu pour assurer une ‘’égalité de traitement à chaque pays’’.

L’EPU a été établi par la résolution 60/251 de l’Assemblée générale des Nations unies, résolution adoptée le 15 mars 2006 et qui est à l’origine de la création du Conseil des droits de l’homme.

L’EPU rappelle aux Etats leur responsabilité de respecter pleinement et de mettre en œuvre tous les droits de l’homme et libertés fondamentales.

Son ‘’objectif ultime’’ est d’améliorer ‘’la situation des droits de l’homme dans tous les pays et de traiter des violations des droits de l’homme, où qu’elles se produisent’’.

Outre l’EPU du Sénégal, il est prévu ceux du Nigeria, l’Arabie Saoudite, le Tchad, entre autres.

Dans le cadre de la 17e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, une dizaine de journalistes venus de pays différents, dont le Sénégal participeront à un atelier de renforcement de capacités sur les droits humains.

Cet atelier d’une semaine est organisé par le Gmedia centre de Genève.

OID/SAB

In the Spotlight

L’opposant Gambien Sidya Bayo arrêté

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Cheikh Sidya Bayo a été arrêté, hier, alors qu’il tentait de quitter la Gambie pour se rendre en France. Selon le journal DakarTimes, l’opposant de nationalité française est sous le coup d’un mandat d’arrêt suite [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*