Moscou met l’Occident en garde contre une intervention militaire au Venezuela

Une intervention militaire au Venezuela est le pire de tous les scénarios possibles en ce moment, estime le ministère russe des Affaires étrangères.

Une éventuelle intervention militaire au Venezuela serait lourde de conséquences qui iraient bien au-delà de ses frontières, a déclaré à Sputnik le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

«Nous nous attachons à la position selon laquelle toute ingérence extérieure destructrice, notamment une intervention militaire dans les affaires vénézuéliennes, est le pire de tous les scénarios», a insisté le diplomate.

Selon lui, un recours à la force militaire entraînerait une effusion de sang ainsi que des conséquences «qui se répercuteraient au-delà du Venezuela».

«Nous mettons de nouveau en garde contre toute initiative aventurière de ce genre», a conclu le haut diplomate.

La République bolivarienne connaît une crise économique sans précédent assortie de violentes tensions politiques. L’opposant Juan Guaido, renvoyé du poste de président de l’Assemblée nationale sur décision de la Cour suprême, s’est autoproclamé Président en exercice du pays et a prêté serment le 23 février pendant une manifestation à Caracas.

Donald Trump l’a reconnu comme Président par intérim. Par la suite, dans une interview accordée à la chaîne CBS, le dirigeant américain a indiqué ne pas exclure l’envoi de soldats US au Venezuela.

/fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*