Mouhamadou MBODJI : «si on arrête la traque aux biens mal acquis, c’est comme une sorte d’encouragement»

Mouhamadou MBODJI : «si on arrête la traque aux biens mal acquis, c’est comme une sorte d’encouragement»

Le Coordonnateur du Forum Civil ne veut pas que la traque aux biens mal acquis s’arrête. Pour Mouhamadou MBODJI, qui était l’invité ce dimanche de l’émission Objection de Sud Fm, l’Etat qui s’est attaqué à l’impunité des crimes financiers, ne doit pas s’arrêter en si bon chemin.

«La traque est bloquée. Il y a une liste de vingt-cinq responsables de l’ancien régime qu’on n’a pas utilisée. Le premier, on a négocié sa libération dans des conditions que personne ne connaît et aujourd’hui, il est au Qatar.

Les amendes cumulées de six responsables avoisinaient 1000 milliards de F Cfa. La traque était instituée pour lutter contre la corruption et si on l’arrête, c’est comme une sorte d’encouragement », soutient le Coordonnateur du Forum Civil.

S’agissant des hauts fonctionnaires qui semblent être les nouvelles cibles de la CREI, Mouhamadou MBODJI applaudit mais estime que cela ne doit pas inciter à l’oubli des premiers suspects de l’ancien régime.

«Maintenant, il y a quelques dossiers de fonctionnaires, c’est bien de continuer comme cela. Mais il faut articuler cette relance au premier dossier des vingt-cinq qui figuraient sur la liste du procureur Alioune NDAO », estime-t-il.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*