MULTIPLEXAGE, TRANSPORT ET DIFFUSION: Des privés contre le monopole de la RTS

rts logo

Mieux, dans le contexte numérique, la séparation des fonctions est alors nécessaire et sera basée sur les principes tels que la création d’un statut pour l’éditeur de programmes audiovisuels, la création d’un opérateur technique chargé d’assurer l’ensemble des fonctions de multiplexage, de transport, et de diffusion. L’autre principe consiste en l’interdiction de cumuler les fonctions d’éditeur et d’opérateur technique et l’interdiction pour les opérateurs d’infrastructure et les opérateurs de télécommunications (ROP) d’exercer les fonctions d’éditeurs.

Lors de cet atelier les acteurs du privée non pas manqué d’émettre quelques réserves par rapport aux fonctions assurées par le nouvel opérateur technique qu’est la RTS. Selon eux, même si la Radiodiffusion télévision Sénégalaise est en avance par rapport aux investissements pour la transition vers le tout numérique, le monopole du multiplexage, du transport et de la diffusion ne devrait pas lui revenir. Pour eux, un autre opérateur doté de moyens pour assurer toutes les fonctions techniques citées ci-haut doit être trouvé. Ce qui permettra à la RTS d’éditer comme toutes les autres chaînes.

Selon Malick Ndiaye coordonnateur du comité national, des contraintes ne manqueront pas avec par exemples publicités venant des multinationales puissantes qui pourront s’afficher sur votre écran de télévision, mais de courte durée. «Cette nouvelle adaptation aux risques minimaux tels que l’envahissement de quelques minutes par des publicités des plus grandes chaines mondiales va sans doute développer de nouvelles spécialités et éventuellement créer des emplois», a-t-il souligné.
Pour Cheikh Mamadou Abiboulaye Dièye, ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, «le passage de l’analogique au numérique est devenu incontournable.

C’est l’évolution technologique du secteur qui l’impose. Et cela suppose plus de d’économie en matière de fréquences à distribuer, plus de modernisation dans la manière de diffuser, mais aussi de gains dans la capacité d’élever le niveau de production à l’interne».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*