Négociation d’un nouveau compact MCA : Le Sénégal prépare le Challenge

mackyheadAprès un premier compact réussi et son éligibilité à un deuxième, le Sénégal se prépare activement à défendre son dossier devant le Conseil d’administration du Millenium challenge corporation (Mcc) afin de parvenir à un accord avec le gouvernement américain pour le financement de projets de développement. Pour atteindre cet objectif, l’Unité de coordination et de formulation de ce second programme Millenium challenge account Sénégal (Mca-Sénégal), chargée de mener les négociations pour le compte du gouvernement du Sénégal, a procédé à une analyse des contraintes à l’investissement du secteur privé et au développement socio-économique dont les résultats ont été restitués hier à Saint-Louis.

Le Sénégal se prépare à défendre son second compact devant le Conseil d’administration du Millenium challenge corporation (Mcc). Selon les termes d’un communiqué de presse publié par la cellule de communication de l’Unité de formulation de ce second programme, l’analyse des contraintes constitue la première des cinq étapes de formulation d’un compact et permet de définir les obstacles qui entravent l’investissement privé et la transformation structurelle de l’économie sénégalaise. L’étude conduite par l’Unité de coordination de la formulation du second programme Mca-Sénégal, en collaboration avec le ministère de l’Economie, des finances et du plan et le Mcc, depuis le début du mois de juin 2016, a abouti, selon le même communiqué, à l’identification d’obstacles ma­jeurs et sévères qui permettront de choisir les secteurs éligibles à ce second programme d’investissement qui sera soumis au Mcc.
Parmi ces obstacles ou contraintes qui constituent un frein à l’investissement et à entrepreneuriat privé figurent en bonne place, selon les explications de Djibril Ndione, l’un des coordonnateurs du second compact, le coup et l’accès à l’énergie qui doivent être atténués afin de permettre aux entreprises de participer efficacement au développement de l’activité économique de notre pays. Il y a également à côté de cette contrainte majeure, selon M. Ndione, les lourdeurs liées à l’Admi­nis­tration douanière, fiscale, de la justice et au marché du travail qui freinent l’évolution de la croissance économique.
L’atelier de restitution des résultats de cette analyse fait suite à une large consultation des acteurs publics, privés et de la société civile en vue d’une appropriation du processus. Cette étape majeure dans le processus devant aboutir à la signature du deuxième programme Mca au profit de notre pays a déjà fait l’objet d’un atelier national à Dakar. Il s’agissait donc à Saint-Louis, selon les responsables de l’Unité de formulation, dans un souci de transparence et d’inclusion, d’organiser un atelier de restitution des résultats de l’analyse des contraintes avec les parties prenantes de la région, en particulier avec des représentants des groupements et institutions consultés durant la phase de recherche avec pour objectifs de restituer aux parties prenantes les résultats de l’analyse des contraintes, recueillir leurs observations sur les contraintes majeures identifiées et les informer des prochaines étapes de la formulation et de l’importance de leur participation.
Mise en place en février 2016 suite à la mise en œuvre réussie du premier compact d’un coût de plus de 300 milliards de francs Cfa et son éligibilité, en décembre à 2015, à développer un deuxième compact par le Conseil d’administration du Millenium challenge corporation, l’Unité de coordination et de formulation du second programme Mca-Sénégal est chargée de formuler la proposition que le Sénégal est appelé à soumettre au financement au Millenium challenge corporation, représentant le gouvernement américain.

Article repris de lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*