Niger : Hama Amadou, le candidat au second tour de la présidentielle libéré (gouvernement)

Hama-AmadouEmprisonné dans une ténébreuse affaire de trafic de bébés depuis son retour de la France, l’opposant nigérien Hama Amadou vient d’être remis en liberté, selon les sources gouvernementales, pour raison de santé. Le candidat de l’opposition pour le second tour du scrutin présidentiel en cours dans le pays devra regagner Niamey dans les prochaines heures.

L’opposant nigérien Hama Hamadou arrivé deuxième au premier tour de l’élection présidentielle et qui devrait représenter la Coalition pour l’alternance politique (COPA) au second tour, vient d’être libéré de la prison après être accusé dans une affaire présumée de trafic de bébés.

La libération a été communiquée par le gouvernement nigérien qui cède ainsi à l’une des exigences de la coalition de l’opposition pour participer au second tour de l’élection. En effet, l’opposition qui avait annoncé son retrait du processus électoral a dénoncé entre autres : l’absence de proclamation officielle des résultats du premier tour du 21 février et l’iniquité de traitement entre les deux candidats à la présidentielle, Hama Amadou étant actuellement emprisonné pendant tout ce temps.

Des sources familiales ont également confirmé cette remise en liberté de l’ancien président de l’Assemblée nationale nigérienne, présenté comme l’un des artisans de l’arrivée au pouvoir du président actuelle, Mouhamadou Issifou en 2011.

A la sortie de prison, Hama Amadou a déclaré qu’il sera bien présent au second tour de l’élection présidentielle.

Avant sa sortie de prison, l’opposition a également dénoncé plusieurs violations de la constitution et de la loi électorale par le président Issoufou qui a convoqué le corps électoral pour le second tour alors même que les résultats du premier tour n’ont pas été officiellement proclamés.

Mouhamadou Issoufou avait obtenu 48,43% au premier tour conte 17,73% pour M. Amadou. L’opposition a critiqué le manque de transparence dans l’organisation du scrutin.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*