Nigeria: Le chef séparatiste biafrais Nnamdi Kanu affirme être au Royaume-Uni

Libéré sous caution au Nigeria avant de disparaître, Nnamdi Kanu, un chef séparatiste biafrais, a annoncé sur son compte Twitter qu’il se trouvait en Grande-Bretagne. Après plus d’un an d’absence, Nnamdi Kanu avait  juste fait une apparition en Israël il y a 3 mois. Nnamdi Kanu dirige le groupe des peuples autochtones du Biafra.

« Je suis de retour au Royaume-Uni pour poursuivre notre excellent travail visant à libérer le Biafra de la pénombre », c’est ce qu’écrit Nnamdi Kanu  sur son compte Twitter. Et sur ce compte, sa photo prise à l’extérieur de l’aéroport de Leeds Bradford, dans le nord de l’Angleterre, il est vêtu d’un manteau et d’un pull d’hiver. La photo n’est pas datée.

Après avoir appelé à la création de l’Etat du Biafra, Nnamdi Kanu avait été arrêté fin 2015, avant d’être remis en liberté provisoire. Sa dernière apparation physique remonte au mois de septembre 2017. Sa famille et ses partisans avaient un moment craint qu’il ne soit mort ou détenu au secret. Mais en octobre dernier, une vidéo est diffusée sur les réseaux sociaux où il apparaît en train de prier en Israël.

Aujourd’hui, le mystère reste entier. Comment a-t-il réussi à quitter le Nigeria ? Pourquoi reapparaît-il aujourd’hui en Grande-Bretagne ? Quelles sont ses intentions, trois semaines avant la présidentielle ?

Dans un communiqué, le ministère britannique des Affaires étrangères déclare simplement : « Nous avons aidé un Britannique en Israël. En raison de nos obligations en vertu de la loi sur la protection des données, nous ne pouvons entrer plus dans les détails ».

Par Regardsurlafrique Avec RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*