Nigeria : le président Buhari mort et remplacé par un clone soudanais?

Le président du Nigeria Muhammadu Buhari a pris la parole publiquement le 2 décembre pour rassurer son peuple : non, il n’est pas mort et non, il n’a pas été remplacé par un clone soudanais, comme le prétend une rumeur qui circule depuis des mois sur les médias sociaux

Plusieurs personnalités publiques nigérianes, dont Reno Omokri, ancien conseiller du président Goodluck Jonathan, et Femi Fani Kayode, ancien conseiller spécial du gouvernement et ministre du président Olusegun Obasanjo, ont affirmé que le président actuel, Muhammadu Buhari était mort et qu’il était remplacé par un imposteur soudanais appelé «Jubril»

Une rumeur persistante qui l’a poussé à prononcer ces mots dimanche, lors d’un forum en Pologne où il était invité : « Je suis vraiment moi, je vous assure. Je célébrerai bientôt mon 76e anniversaire et je suis en pleine forme. »

« De nombreuses personnes espéraient que je meure durant ma maladie », a-t-il poursuivi. « Certains d’entre eux ont même contacté mon vice-président pour devenir son adjoint, en pensant que j’étais mort. C’était très embarrassant pour lui et naturellement, il m’a rendu visite à Londres pendant ma convalescence. » Il a ensuite qualifié les propagateurs de cette insidieuse rumeur de personnes « ignorantes et impies ». La déclaration officielle de Muhammadu Buhari a été partagée par la présidence sous le titre « “Je suis vraiment moi”, le président Buhari répond aux accusations de clonage ».

CrossCheck Nigeria, un projet lancé par le Centre international du journalisme d’enquête (ICIR) d’Abuja et First Draft, une ONG britannique qui lutte contre la désinformation partout dans le monde, a enquêté sur cette affirmation et n’a trouvé aucune preuve à l’appui de celle-ci..
Le but du projet est d’enquêter sur les informations fausses ou douteuses qui se propagent en période électorale

La première mention concernant son remplacement par un imposteur fut constaté dans un message Twitter de l’utilisateur @sam_ezeh le 3 septembre 2017.

Une vidéo décrivant l’imposteur a depuis été partagée plus de 5 000 fois sur Facebook et Twitter.

Dans ce document, Nnamdi Kanu, dirigeant du peuple autochtone du Biafra (IPOB), raconte à ses fidèles que Buhari est décédé.

«L’homme que vous regardez à la télévision n’est pas Buhari… Il s’appelle Jubril, il vient du Soudan. Après une longue opération, ils l’ont ramené », dit-il. Kanu a séparément appelé le sosie supposé «Jubril Al-Sudani».

D’autres l’ont appelé «Jibrin». Ni Kanu ni les autres qui ont fait cette demande n’ont fourni de preuves crédibles.

La rumeur a été alimentée par la mort d’un diplomate nigérian dans la capitale soudanaise, Khartoum, en mai 2018. Selon certaines allégations, le diplomate aurait été tué délibérément en raison de son implication dans la dissimulation présumée de Buhari.

Plusieurs vidéos reprenant ces affirmations ont été visionnées plus de 500 000 fois sur Facebook, Twitter et YouTube.

Le sénateur Ajayi Boroffice, professeur de génétique, a également écarté la possibilité de cloner un homme de 75 ans tel que Buhari.

Selon lui, il est «ridicule de penser que M. le président a été cloné et que le président de la République fédérale du Nigeria est un ”clone Soudanais”.

In the Spotlight

UN RÉSEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DÉMANTELÉ

by James Dillinger in Justice/Tribunal 0

Les éléments de la police des Parcelles assainies ont démantelé un vaste réseau de trafic de cocaïne à la Sicap Liberté VI. Selon Témoin qui donne l’information, ce réseau était tenu par les nommés E. [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*