Nigeria: Muhammadu Buhari se veut rassurant, mais apparaît fatigué et reste flou

Muhammadu Buhari, le président du Nigeria, est rentré dans son pays ce 19 août 2017, après cinq mois passés à Londres pour raisons médicales.

Pour la première fois depuis plus de trois mois, Muhammadu Buhari s’est adressé à ses compatriotes depuis son pays, le Nigeria. Dans un discours à la nation retransmis par la télévision nationale, le chef de l’État a remercié les Nigérians pour leurs « prières », a appelé à l’unité et a réaffirmé sa volonté de lutter contre le terrorisme. Pas un mot, cependant, sur son état de santé.

C’est un discours bref et concis qu’a livré ce lundi 21 août un président Muhammadu Buhari à la voix peu assurée. Pendant les 3 mn 30 qu’a duré son discours télévisé, le président nigérian a même eu de nombreux regards hors champ de la caméra.

Pour cette première adresse aux Nigérians depuis son retour de Londres, après plus de cent jours d’absence du pays, samedi 19 août, Muhammadu Buhari a proposé une allocution dans la mesure de ses capacités physiques actuelles.

Il s’est d’ailleurs contenté de remercier les Nigérianes et Nigérians pour leurs prières et n’a fait aucune révélation, ni même aucune allusion sur son état de santé réel.

La sécurité en priorité affichée

L’allocuation a été courte, et a surtout été marquée par les questions de sécurité. Le président nigérian a réaffirmé sa « déclaration de guerre au crime et au terrorisme ». Il a également réaffirmé sa volonté de mettre hors d’état de nuire Boko Haram.

Le chef de l’État nigérian a également indiqué que l’unité de la fédération n’était « pas négociable ». Il a insisté : il n’entend pas discuter d’une éventuelle émancipation de certaines État, comme le souhaitent les mouvements pro-biafrais.

Muhammadu Buhari n’a pas non plus évoqué la répartition des rôles entre le vice-président et lui-même. On ne sait donc pas, à l’issue de ce discours, s’il va reprendre pleinement les manettes du pouvoir, comme le lui permet la Constitution nigériane, ou s’il va déléguer une partie de ses pouvoirs à son second, Yemi Osinbajo.

Pendant l’absence de Muhammadu Buhari, le vice-président nigérian avait notamment réussi à relancer la production de pétrole, en négociant une trêve toujours active avec les groupes rebelles du delta du Niger.

Muhammadu Buhari reprend donc officiellement le gouvernail à Abuja. Néanmoins, il pourrait préciser rapidement comment il compte le reprendre exactement.

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*