NIORO/ DIVORCE ENTRE L'AFP ET L'APR Les Progressistes qualifient les Apéristes de «traitres»

afp_aprLa dissension entre les responsables de l’Alliance des forces de progrès (Afp) de Moustapha Niasse et l’Alliance pour la République (Apr) du président Macky Sall se creuse de plus en plus. A Keur Madiabel, Taïba Niassène, Paoskoto, et dans 15 autres sections du département, les partisans de Moustapha Niasse sont sur le point de rompre toute collaboration et suspendre leurs activités politiques avec les responsables apéristes. Et ce, jusqu’à ce que la sincérité revienne animer les esprits et que l’idée de promouvoir la coalition « Benno Bokk Yaakaar » soit partagée par tous.

La crise entre les deux camps a débuté pendant la dernière campagne en direction des locales du 29 Juin dernier. Pendant que dans le camp progressiste, les responsables se mobilisaient et agissaient pour le compte de la coalition « Benno Bokk Yaakaar », ceux  de l’Alliance pour le République du président Macky Sall quant à eux, manœuvraient délicatement pour la promotion des listes Apr et de l’Apr seulement, contrairement à ce qui était retenu comme accord de principe au sein de la mouvance présidentielle. Car, dans un passé récent, les partis regroupés autour de la coalition Bby, y compris l’Apr, s’étaient tous mis d’accord sur le principe d’agir au nom de la coalition « Benno Bokk Yaakaar ».  

Ce n’est que dans de rares localités où l’Arp voulait faire cavalier seul. Même si jusqu’ici il n’a reçu aucune réaction des

responsables apéristes, face aux accusations portées en eux, le maire de la commune de Keur Madiabel Alioune Kébé dit avoir mal accepté que Benoit Sambou et Mbaye Ndiaye puissent soutenir ce genre de deal si grave qu’il peut même exploser BBy dans toute sa globalité.

Le maire Alioune Kébé soutient en effet que pendant cette période, tout ce qui était admis comme support de communication ou bulletins de vote à Bby a été saboté de manière délibérée. Les bulletins de vote ne présentaient pas les mêmes couleurs que celles recommandées lors de la dernière réunion technique. A la place du « Benno », on lisait « Bonno», les bulletins présentaient aussi des têtes de cheval comme il est le cas avec celui de l’Apr, bref, des faits expressément conçus que beaucoup de responsables proches de Niasse ont tant  décrié et condamné avec fermeté.

A Tamba Niassène où le Pcr sortant est déclaré vainqueur avec 57 % des suffrages, des voix comme celle du docteur Omar Niasse se sont aussi élevées pour dénoncer les agissements des responsables apéristes qui présentaient le bulletin de la liste Apr comme celui de la coalition « Benno Bokk Yaakaar » et qui demandaient aux populations de le voter parce qu’il représentait le bulletin de Niasse.

Abdoulaye FALL

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*