Non, la sexualité ne sera pas enseignée en maternelle cette année en France

De fausses informations virales circulent actuellement sur Internet concernant les cours d’éducation sexuelle qui seront dispensés en France à partir de la rentrée prochaine. Faux documents et vidéos conspirationnistes ont pullulé ces derniers jours sur la Toile, pour alerter les parents d’un prétendu danger encouru par leurs enfants en cette rentrée des classes.
A lui seul, le cri d’alarme d’une femme se présentant comme une mère de famille a été visionnée plus d’un million de fois en une semaine sur Facebook. Elle y affirme que des pratiques sexuelles vont être enseignées à des enfants dès la maternelle. Sauf que tout ce qui est dit dans cette vidéo est totalement faux.

L’éducation sexuelle n’a pas attendu Marlène Schiappa
Pour commencer, la jeune femme mentionne la loi contre les violences sexuelles et sexistes portée par Marlène Schiappa. Or, ce texte promulgué le 3 août dernier n’aborde pas la question de l’éducation sexuelle. La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les hommes et les femmes a simplement annoncé une circulaire.
Cette dernière demandant de mieux appliquer une loi de 2001 qui prévoit trois séances d’éducation à la sexualité par an, de l’école primaire au lycée. Donc, l’éducation sexuelle n’a pas attendu Marlène Schiappa pour faire son entrée à l’école, et lesdits cours ne seront pas dispensés dès l’âge de 4 ans.

La ministre française elle-même a tordu le coup à ces rumeurs selon lesquelles la masturbation serait par exemple enseignée aux enfants dès l’école maternelle. C’était lors d’un Facebook live organisé mardi par le parti de la majorité et du président Emmanuel Macron, La République en marche.

Cette campagne de désinformation a un petit air de déjà-vu
A l’automne 2014, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, défendait les « ABCD de l’égalité », censés déconstruire les stéréotypes filles-garçons. Un projet abandonné après des mois de rumeurs infondées et de polémiques lancées par l’extrême droite et les opposants au mariage homosexuel.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*