Nouveau statut des magistrats… : Une révolte en vue

magistrat-2Le projet de loi portant statut des magistrats et celui modifiant la loi organique sur la Cour suprême ont été adoptés en Conseil des ministres hier, mercredi 2 novembre. Une bonne et une mauvaise nouvelle pour les magistrats.
Le premier est une vieille doléance des juges. Par exemple, il porte de 21 à 18 ans le grade Hors catégorie et change radicalement leur mode d’évolution dans la hiérarchie. Cette modification agit positivement sur l’indice salarial.
En revanche le deuxième projet fait grincer des dents. En cas d’adoption, cette loi va permettre au premier président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara, et au procureur général, Cheikh Tidiane Coulibaly, de rester en poste pendant six ans alors qu’ils sont à deux pas de la retraite.
Cette loi, dit-on, constitue un blocage à l’ascension de magistrats jugés compétents, notamment par leurs pairs, comme Demba Kandji et les autres présidents et procureurs généraux de Cour d’appel proches de la retraite.
Du côté de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) on n’écarte pas de déterrer la hache de guerre contre la tutelle pour dénoncer ce projet de loi. Son bureau va se réunir bientôt pour mettre cette affaire sur la table.

(Source : L’AS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*