Nouvelle accusation : Lamine et Massata Diack dans le collimateur du parquet de Rio

Lamine Diack n’est pas encore tiré d’affaire. L’ancien patron de l’athlétisme international est sous le coup d’une nouvelle accusation. Après Paris, c’est le parquet de Rio qui l’accuse d’avoir pris part à un réseau international d’achats de voix ayant permis à la ville brésilienne de décrocher l’organisation des jeux olympiques 2016.

Selon L’Observateur qui revient sur cette information, l’acte d’accusation n’épargne pas non plus Carlos Artur Nuzman, ancien président du comité olympique du Brésil et Sergio Cabral, ancien gouverneur de la ville carioca.

Ils sont accusés d’avoir “directement sollicité”, auprès d’un homme d’affaires, le versement de 2 millions de dollars (environ 1 milliard FCfa) à Papa Massata Diack, fils de l’ancien dirigeant sénégalais “pour s’assurer l’élection de Rio”, écrit le journal.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*