Officiellement destinés au Mali : Dix mille fusils coulés à Gorée

Le navire Sea Soul 1, qui a été coulé par son équipage, transportait 10 mille fusils et était destiné au Mali. Répéré par les services de sécurité du Sénégal, l’équipage a coulé son navire. Affaire à suivre.

Une cargaison d’armes a été coulée hier au large de Gorée, aux environs de 14 heures.

Ces armes, présentées comme des fusils de chasse sur le manifeste, au nombre de 10.000, ainsi qu’un stock de 30 millions de balles, se trouvaient sur le bateau Sea Soul 1, battant pavillon tanzanien, mais dont l’équipage d’une quinzaine de personnes, était de nationalité égyptienne.

Le Sea Soul 1, qui dans le manifeste a déclaré les armes et les munitions comme destinées à un ressortissant malien, qui les faisait transiter par le port de Dakar, avait été signalé par la Marine nationale depuis le vendredi dernier.

La cargaison se trouvait dans une quarantaine de conteneurs entreposés sur le bateau. Les marins en patrouille l’ont repéré au large des Almadies. Un contrôle de routine a pu faire constater que la cargaison du navire n’était pas des plus orthodoxes.

La Marine nationale a donc signalé le bateau suspect à la Douane, qui a pris la question en charge, et pris des dispositions pour surveiller étroitement le navire en question. Des questions d’engorgement du Port ont fait que le Sea Soul 1 a dû passer quasiment tout le week-end au large de Gorée, dans l’attente de son tour pour pouvoir débarquer sa marchandise.

Pour cette dernière, il convient de signaler que la sûreté du territoire avait donné toutes les autorisations nécessaires à l’armateur et à l’équipage, afin de pouvoir débarquer à Dakar.

Les Gabelous attendaient toutefois le moment du débarquement pour mettre la main sur la cargaison. Il faut souligner que personne n’avait été vraiment convaincu que les dix mille fusils pouvaient être destinés à la chasse au Mali, à moins que les gens aient décidé d’en finir avec toute espèce de faune dans les rachitiques brousses maliennes. Pour les services de sécurité, il y avait là un mystère qu’il convenait d’éclaircir au plus vite.

Mais si cela devrait se faire, ce sera certainement sans le bateau, car hier après-midi, tous ceux qui surveillaient le bateau, ont été surpris de voir le Sea Soul 1 rendre l’âme et sombrer dans les eaux, au large de Gorée, à environ une dizaine de kilomètres de l’île.

Si jusqu’à présent, aucune explication valable n’est encore donnée pour expliquer ce qui est à la base de cela, les services de sécurité n’écartent pas l’hypothèse que ce soit l’équipage du navire lui-même qui se soit sabordé. Il se dit que se sentant déjà traqués, les Egyptiens du navire n’ont pas voulu être arrêtés avec une telle quantité d’armes comme pièces à conviction.

D’autant plus que le trajet du navire posait lui-même problème. Il a été démontré que le navire a quitté l’Irak pour transiter par la Turquie, avant de se diriger dans les eaux sénégalaises.  

Quoi qu’il en soit, les services de la Marine nationale, ainsi que ceux de l’Armée nationale et de la Gendarmerie, se sont rendus sur les lieux du naufrage. Des balises ont été posées et une équipe de surveillance installée. Car il s’agit d’éviter que des petits malins en profitent pour récupérer les armes en catimini. En attendant que l’enquête éclaircisse les points som­bres de l’affaire, l’équipage a été placé en garde à vue au Commissariat du Port. 

Écrit par Mohamed GUEYE

mgueye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*