Opération de sécurisation de la ville de Touba : Le coup de filet de la police

Securite PoliceDans le cadre de la sécurisation du Magal de Touba, la police a interpellé 369 personnes grâce à un important dispositif mis en place dans les coins de la ville sainte.

Le Magal est sous haute surveillance policière. L’opération de sécurisation de Touba menée par la police a permis d’arrêter 369 individus.

Le chiffre va probablement connaître une hausse.  Le communiqué du bureau des Relations publiques de la Police nationale informe que «dans le cadre de l’exécution des missions dévolues au dispositif spécial mis en place pour le Magal de 2015, différentes opérations de sécurisation ont été effectuées du 20 au 28 novembre 2015 et ont permis l’interpellation de 369 individus».

Le document détaille les arrestations  :  «300 personnes ont été interpellées pour vérification d’identité, 18 pour vols divers, 3 pour recel, 4 pour escroquerie, 2 pour abus de confiance, 3 pour coups et blessures volontaires, 2 pour détention et trafic de chanvre indien.»

A ces interpellations, on ajoute «11 pour détention et usage de chanvre indien, 1 pour usage de produit cellulosique, 1 pour usurpation de fonction, 10 pour ivresse publique et manifeste, 5 pour vagabondage, 3 pour rixe sur la voie publique, 6 pour nécessité d’enquête». S’agis­sant de la quantité de drogue saisie, la police fait état de 51 cornets et 4 joints. 

Par ailleurs, on informe que durant cette période, les différents quartiers de la ville sainte seront investis et beaucoup de démembrements de la police seront mis à contribution. Il s’agit entre autres d’une équipe de l’octris, d’un renfort d’enquêteurs de la direction de la Police judiciaire, une équipe de la brigade de lutte contre la piraterie, une équipe de la brigade de lutte contre la criminalité, une équipe de la brigade de lutte contre la cybercriminalité. 

On renseigne également dans le même document que «le coordonnateur de ce plan opérationnel, le commissaire de police divisionnaire de classe exceptionnelle, Abdoulaye Diop, directeur de la sécurité publique, a, lors d’un point de presse tenu dans la matinée du dimanche 29 novembre 2015, annoncé que près de 1 400 éléments avaient été déployés pour la sécurité de ce Magal».

Ceci, selon le bureau des Relations publiques de la Police nationale, «en exécution des directives du Directeur général de la Police nationale, Oumar Mal, attendu dans la cité religieuse le lundi 30 novembre pour venir constater sur place, l’application des mesures déjà édictées en accord avec les autorités religieuses et administratives de Touba».  Cette opération rassure les populations qui rallient la ville de Touba dans un contexte de menace terroriste. 

dkane@lequotidien.sn

Dieynaba KANE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*