Orientation des bacheliers gérée par le gouvernement : L’Etat maintient sa position

Mary Teuw Niane ministère de l'Enseignement supérieur et de la RechercheInterpellé sur la requête des universitaires qui demandent au chef de l’Etat de «revoir» le décret et les arrêtés sur l’orientation des bacheliers, M. Niane invoque les résultats obtenus pour vanter cette décision. «L’année 2013-2014, qui s’achève, a permis d’orienter tous les bacheliers sénégalais sans aucune intervention. Ils ont pu aller dans les meilleures facultés, uniquement sur la base de leurs résultats», dit-il.

Il ajoute : «Ce nouveau décret remet en place cette Commission nationale et crée la plateforme campusen.sn, avec la création d’un comité de suivi dans laquelle siègent des enseignants de toutes les universités, qui établissent des critères d’orientation.» Pour lui, «la mise en place de ce nouveau système (campusen.sn) a permis de rétablir l’équité et la transparence dans l’orientation des étudiants».

En terme de résultats, plus de 37 000 bacheliers ont été orientés dans les différentes universités sénégalaises à travers le site campusen.sn courant 2013-2014, si l’on en croit Babacar Guèye, directeur des affaires académiques et juridiques au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

  • Écrit par  Nafissatou DIEYE

Stagiaire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*