Ouagadougou: Attaque terroriste dans un restaurant fréquenté par les expatriés, 18 morts

Soldiers surround a restaurant following an attack by gunmen on the restaurant in Ouagadougou, Burkina Faso, in this still frame taken from video August 13, 2017. REUTERS/Reuters TV

MAJ: Bilan de 18 morts

Dix-sept personnes ont été tuées dimanche soir dans une “attaque terroriste” menée contre un café-restaurant à Ouagadougou par des djihadistes présumés, a annoncé le gouvernement.

 
.
.
“Ce dimanche 13 août 2017 aux environs de 21h00, une attaque terroriste a touché le restaurant Istanbul sur l’avenue Kwame Nkrumah à Ouagadougou”, selon un communiqué du gouvernement dont l’AFP a reçu copie.

“Cette attaque a fait pour l’instant 17 victimes dont les nationalités restent à préciser et huit blessés”, indique le texte.

Les assaillants, dont le nombre n’est pas connu, “sont confinés dans un étage de l’immeuble qu’ils ont attaqué”, a déclaré le ministre burkinabè de la communication Remis Dandjinou à la télévision nationale, lors d’un flash d’information.

Selon un officier de l’armée s’exprimant sous couvert d’anonymat, “il y a des otages retenus au premier et au deuxième étages du bâtiment de deux étages” qui abrite le café-restaurant se trouvant au rez-de-chaussée.

Les forces spéciales ont lancé l’assaut contre les assaillants retranchés.

Le restaurant Istanbul est situé à environ 200 mètres du café Cappuccino, qui avait été en janvier 2016 la cible d’une attaque djihadiste sanglante, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Elle avait fait 30 morts et 71 blessés, en majorité des étrangers.

Selon un serveur du restaurant Istanbul, l’attaque a débuté vers 21h30 heure locale (même heure GMT). “Trois hommes sont arrivés à bord d’un véhicule 4×4 vers 21h30, sont descendus du véhicule et ont ouvert le feu sur les clients assis sur la terrasse” de ce café fréquenté par une clientèle expatriée, a indiqué ce serveur s’exprimant sous couvert d’anonymat.

La police a évacué des civils avant l’arrivée de l’armée et de la gendarmerie qui ont tout de suite lancé l’assaut, et les tirs, nourris au départ, sont ensuite devenus sporadiques, a rapporté un journaliste de l’AFP.

“Actuellement nous sommes débordés”, a confié un chirurgien sous couvert d’anonymat. “Nous avons reçu une dizaine de blessés, dont trois qui sont décédés. La situation des autres blessés est très critique. Trois sont pris en charge actuellement en bloc opératoire”.

“Nous avons évacué onze personnes mais un (homme) est décédé dès notre arrivée à l’hôpital. Il s’agit d’un Turc. Une dame a également succombé à ses blessures à l’hôpital”, a déclaré un ambulancier.

wikistrike.com

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*