Oui je suis Peulh ! Par Me Alioune Badara Cissé

De la Nubie ancienne et pharaonique Au Cap de Madiba qui symbolise la renaissante Afrique, Mon sang a irrigué les veines de l’authentique et résiliente Afrique.

Pasteurs des vastes prairies aux airs purs, Mon souci en oubli de soi Est de préserver et de perpétuer la vie des créatures qui baignent et verdissent Celle de celles qui braient , meuglent et beuglent. Ma taille, en fine silhouette, est grande.

Mon teint couleur miel, un tantinet basané – brun ambré fait de moi l’origine des couleurs et la somme de celles ci. Je me rapproche du ciel chaque jour davantage, Voyant toujours plus loin que le bout de mon nez aquilin, Je contemple les nuages et prédis l’imminence et l’intensité des orages. L’on emprunte mon mode de vie et ma culture pour décrire ce que les patriotes décrient.

La vérité est que nul ne se soucie de moi. Je ne suis ni urbanisé, ni éduqué, Je ne suis ni soigné, ni véhiculé. Je ne suis raccordé ni à l’eau, ni à l’électricité ; La distance ne m’émeut pas. Buste Droit est mon signe du zodiac ;

L’état civil confond mon âge à la taille de mon bâton de berger. Jouir du lait de mes vaches et de ses dérivés n’est pas mon seul délice, Mes femmes, belles en coiffe bien de chez nous, exhibent en souriant et en festoyant leurs parures dentaires toutes dorées.

Elles sont douces, généreuses et accueillantes, timides et discrètes mais attentionnées. Elles perpétuent notre histoire et notre avenir en nous traçant un futur très simple au temps composé de la patience et de l’endurance !

Assez ! Je m’indigne ! Oui je suis Peulh !!! Silence, on m’extermine.  

Maître Alioune Badara Cissé Ancien Conseiller Spécial du Premier Ministre Avocat à la Cour

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*