Ousmane Sonko avertit ouvertement le président Macky Sall: «S’il maintient la Crei, il y fera face après son mandat»

En marge d’une visite de travail de quatre jours qu’il a effectuée au sud du pays (Ziguinchor), le leader du parti les patriotes du Sénégal pour la transparence, l’éthique et la fraternité (Pastef), pense que si le président de la République ne supprime pas la cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), il y fera face après son mandat.

Ousmane Sonko se veut très formel : « si Macky Sall maintient la Crei, il y fera face après son mandat », il reste plus que jamais convaincu que le chef de l’Etat n’a pas le droit de réactiver la Crei qui ne répond à aucune norme de droit positif. 

« J’ai toujours eu une position de principe depuis le début, en disant que le Sénégal n’a pas besoin d’une juridiction comme la Crei. Une juridiction qui n’est rien d’autre qu’une juridiction politicienne et qui apprécie les dossiers de manière subjective, parce que c’est une personne qui arrête la liste des personnes qui doivent y être poursuivies. Et aujourd’hui, toutes les personnes poursuivies sont dans l’opposition », s’offusque Ousmane Sonko

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*