PAPE MAGUETTE NDIAYE, UN ESCROC HORS PAIR: Il épouse Maguette Dieng et l’utilise pour gruger sa belle-mère d’une dizaine de millions

Encore une fois, une histoire de famille a atterri au tribunal. En effet, la dame Kadiata Diop a trainé en justice son gendre Pape Maguette Ndiaye, qui l’a escroquée d’un montant de 10 millions et, avec une partie de cet argent, s’est marié avec sa fille, Maguette Dieng. Le juge a condamné Pape Maguette Ndiaye à 6 mois de prison ferme et 12 millions de dommages à payer à sa victime.

Jugé, hier, sans assistance d’un avocat, le prévenu Pape Maguette Ndiaye est un escroc hors pair si on se réfère au plan qu’il a ourdi pour gruger sa belle-mère Kadiata Diop, qui l’a trainé en justice. Il a réussi à soutirer 10 millions F à sa victime, avant d’épouser la fille de cette dernière, Maguette Dieng, avec une partie de l’argent. Pour l’élaboration de son plan machiavélique, le prévenu a fait la connaissance de Maguette Dieng sur Facebook et après l’avoir mise en confiance, il lui a fait croire ainsi qu’à sa mère qu’il était un ingénieur de haut niveau en Allemagne. Il s’est par la suite marié avec Maguette Dieng, plus âgée que lui. Aussi, il a fait croire à sa femme et à sa belle mère qu’il avait un parking automobile à Liberté 6, une maison à Sacré Cœur et à Hann Maristes qu’il lui a même «fait visiter». La confiance établie, il a mis sa femme Maguette Dieng en rapport avec une certaine Fatou Bintou qui serait sa sœur vivant aux Usa et caissière à la Banque de France. Enfin, il a fait miroiter à son épouse un projet sur un container d’une valeur de 50 millions qu’il devait recevoir.
Sachant que la mayonnaise a pris, l’escroc Pape Maguette Ndiaye a commencé à lui demander de l’argent et en épouse docile, la bonne femme s’en est ouverte à sa mère Kadiatou Diop, qui débourse les sommes pour les lui prêter. Il est revenu à la charge en expliquant à son épouse que l’enfant de la soi-disant Fatou Bintou avait subi un accident aux Usa et est plongé dans le coma. Sur ce, il a exprimé un besoin de 8 millions à celle-ci qui s’est de nouveau tournée vers sa mère, laquelle les lui a remis. Plus tard, il a déclaré à sa femme qu’il était victime de deux poursuites judiciaires au niveau de la Division des investigations criminelles et de la brigade de recherches et la femme, pour tirer son mari d’affaire, sollicite à nouveau sa mère qui met la main à la poche. Les remises ont finalement atteint 10 millions.
On ne sait trop comment, mais la belle-mère commence à avoir des soupçons. Elle a alors appelé la Banque de France où on lui a fait savoir que cette Fatou Bintou n’y travaillait pas. Pis, lorsqu’elle s’est rendue à Hann Maristes avec sa fille, dans sa prétendue maison, elles sont tombées des nues, parce que les occupants des lieux en étaient les véritables propriétaires.

Pape Maguette Ndiaye avoue à la police, sa mère et sa belle-mère l’enfoncent…

Plainte déposée, Pape Maguette Ndiaye a été déféré au parquet pour escroquerie. Interrogé à la police, il a reconnu avoir brandi à son épouse un projet fictif pour la gruger ainsi que sa mère. Quant à la mère de l’inculpé, elle a déclaré lors de son interrogatoire qu’elle n’avait pas de fille qui vit aux Usa, contrairement à ce que fait croire son fils.
Face au juge des flagrants délits, hier, la belle-mère l’a enfoncé en soutenant que lui et deux de ses amis se sont fait passer pour cette Fatou Bintou, en vue de lui soutirer tout cet argent qu’elle lui remettait par le biais de sa fille.

Mais il se rétracte à la barre et accuse sa belle-mère

Pour sa part, le prévenu a fait volte-face. «Tout ce que ma belle-mère est faux. Je ne reconnais que les 2.080.000 qu’elle m’a prêtés. Je ne l’ai pas escroquée comme elle le dit, mais elle m’a prêté cet argent pour les besoins de la mutation de ma moto de marque T Max. J’avoue aussi qu’il m’en a prêté pour les frais du mariage de sa fille Maguette que je devais épouser. Et nous avons passé notre lune de miel à Ouest Foire et non dans cette maison de Hann Maristes qui ne m’appartient pas», s’est dédouané Pape Maguette Ndiaye.

Me Abdou Dialy Kane parle de double escroquerie, le procureur traite le prévenu de téméraire

Constitué pour la partie civile, Me Abdou Dialy Kane s’est indigné de l’attitude du prévenu. «C’est une affaire qui me choque vraiment. Et ce qui m’a choqué le plus, c’est que ma cliente, faisant le récit de cette affaire, a pleuré comme un enfant dans mon bureau. Dans ce dossier, vous avez tous les ingrédients pour l’escroquerie, à savoir les manœuvres dont il a usé pour déterminer la remise, la mise en scène et l’intervention d’un tiers. Tous ces stratagèmes, c’était dans le but de la gruger. Il a réalisé une double escroquerie, une escroquerie classique et une escroquerie à mariage dont Maguette Dieng est victime. Et nous allons initier des poursuites pour cela», a révélé la robe noire, qui a réclamé 13 millions à titre de dommages. Le procureur, qui a qualifié le prévenu de «téméraire», a requis 2 ans de prison ferme. Au final, le tribunal l’a condamné à 6 mois de prison ferme et à payer le montant de 12 millions F.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*