Pas trop froid cette année ? La faute à Sonko

D’habitude, on ne prête qu’aux riches. Mais cette fois, l’opération se prolonge aussi du côté des obligés du Pouvoir qui, désormais, ne méritent plus que l’opprobre. Ils ne sont devenus que plumes asservies et assassines comme ce membre de leur club qui n’a de Dieu que l’argent et qui, sans vergogne, se présente Quotidiennement devant les Sénégalais pour revendiquer des armes de destruction massive, pour facilement venir à bout de Ousmane Sonko. Ce pitoyable pisse-copie qui a garé sa bagnole dans le parking luxueux du parti pris, est devenu Quotidiennement dégoutant aux yeux de ses pairs. Presque infréquentable aussi aux yeux de ses compatriotes, tant il s’est ancré dans la fange de la corruption. Je me pose la question : pourquoi choisir ce moment précis pour faire étalage de ce désir effréné de tuer le patron du Pastef ? Parce qu’il fait très peur ? Pourtant, tout ce que Sonko dit n’est pas parole d’évangile et nous sommes assez dotés d’intelligence pour faire la part des choses Arrêtez cette chasse aux sorcières qui ne vous honore guère et qui nourrit des ressentiments capables de se retourner demain contre vous, cette volonté manifeste de freiner la montée en puissance d’un candidat. Attendons simplement que la justice tranche équitablement cette affaire Sonko pour permettre aux Sénégalais de voir clair dans ces accusations tous azimuts. C’est une question d’honnêteté et de crédibilité Cébé

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*