Pèlerinage: Serigne Sidy Moctar Mbacké envoie 51 personnes à la Mecque

Khalife-général-des-mourides Serigne Sidy Moctar Mbacké

Serigne Sidy Moctar Mbacké, qui ralliait la capitale depuis 2002 pour formuler des prières aux pèlerins qu’il convoie chaque année à la Mecque, est resté cette année à Touba. Cette situation s’explique par le poids de l’âge qui pousse le guide spirituel des Mourides à rationaliser ses déplacements.

Cheikh Thioro Bassirou Mbacké, neveu du khalife général des Mourides, explique la portée de ce geste : « Serigne Cheikh Sidy Moctar a convoyé 364 pèlerins à la Mecque depuis 2004. C’est en 2004 que j’ai accompagné Serigne Sidy Moctar faire la Oumrah. Il m’avait dit que chaque année il va envoyer des musulmans accomplir ce pilier de l’islam. La première année, il avait amené à la Mecque tous ses frères et demi-frères.

À la suite de cela, il a envoyé aux Lieux saints de l’islam d’autres descendants de Serigne Touba, des imams et des maîtres coraniques. Le marabout ne s’est pas arrêté en si bon chemin parce qu’il a amené des agents de l’État, des talibés tidianes à la Mecque. N’oubliez pas qu’il avait dit qu’il ne faisait pas de distinguo entre les musulmans. Pour lui, c’est un acte de solidarité, de piété, mais surtout d’entre-aide à l’endroit de son prochain. »

Cheikh Thioro Mbacké renchérit : « Le marabout dit le faire sur recommandation de Serigne Touba. Chaque groupe de pèlerins sera accueilli à la maison du khalife, sise aux Hlm n°1 de Dakar, pendant trois jours. Ils sont tous assistés pour les formalités, les préparatifs et tout. Il veille à ce qu’il ne leur manque de rien avant de les appeler pour prier pour eux et les rappeler les bienfaits du Hadj. »

Il y a quelques mois, le Président Macky Sall demandait aux Sénégalais de soutenir cette initiative du khalife général des Mourides. « C’est un exemple qui doit faire tache d’huile. C’est un geste noble et d’une très grande portée. Une leçon de solidarité, de partage, d’entre-aide envers ceux qui n’ont pas les moyens de remplir l’un des cinq piliers de l’islam », suggérait-il.

Lequotidien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*