PENURIE D’EAU A DAKAR Des clauses pour « ferrer » la Sde

Le Premier ministre, Aminata Touré a annoncé hier, en réunion de conseil des ministres, la « fin de l’impunité » pour la SDE, suite à la longue pénurie d’eau à Dakar et ses environs. Désormais, dit-elle, «tout nouveau contrat d’affermage signé avec la SDE devra nécessairement comporter des clauses qui assurent une protection optimale de l’Etat et des usagers, en cas de manquements notés dans l’exécution des engagements macky_sde_sonescontractuels de la part du fermier».

«Tout nouveau contrat d’affermage signé avec la SDE devra nécessairement comporter des clauses qui assurent une protection optimale de l’Etat et des usagers, en cas de manquements notés dans l’exécution des engagements contractuels de la part du fermier ». C’est ce qu’à déclaré hier, jeudi 26 septembre, le Premier ministre Aminata Touré, en réunion de conseil des ministres, en réaction à la longue pénurie d’eau qui frappe Dakar et sa banlieue.

Pour le Premier Ministre, «la pénurie d’eau vécue à Dakar met en exergue des défaillances graves dans l’exploitation et la distribution de l’eau par la Société des Eaux du Sénégal (SDE) et par la Société Nationale d’Exploitation des Eaux du Sénégal (SONES) qui assure le financement des infrastructures de base dans le secteur».

Allant dans le même sens, le Chef de l’Etat, Macky Sall a déploré la rupture dans l’approvisionnement en eau dans la région de Dakar. Il a réitéré, dans cette épreuve difficile, «sa solidarité aux populations et engagé le Gouvernement à prendre toutes les mesures et dispositions appropriées pour le rétablissement normal du service public de l’eau potable dans la région de Dakar, notamment pour les structures sanitaires et les populations des quartiers et localités de la capitale les plus touchés par la pénurie».

Le Président a aussi engagé le Gouvernement à «consolider le rôle proactif des services de l’Etat dans le système de production et de distribution de l’eau potable dans les centres urbains». Il a, dans ce sens, requis la «mise en œuvre d’un Audit d’assurance-qualité des ouvrages hydrauliques (usines et canalisations) réalisés par la SONES ainsi qu’un audit organisationnel, technique et financier de cette société nationale, dont les rapports intermédiaires devront être disponibles avant la fin du mois d’Octobre 2013».

Clôturant ce point de son intervention, le Chef de l’Etat a «salué la patience et le sens élevé des responsabilités des populations». Ce qui, selon lui, «révèle, jour après jour, l’ancrage d’une nouvelle conscience collective et citoyenne dans notre pays».

Le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a rendu compte au Conseil de l’état d’avancement des travaux de réparation de la conduite d’eau de Keur Momar SARR. Il a indiqué, à ce sujet, que « les techniciens se montrent très optimistes quant à la finalisation dans des délais très raisonnables des travaux».

Concernant l’Energie, le Président de la République a demandé au Gouvernement de «prendre toutes les dispositions pour assurer la fourniture continue du pays en hydrocarbures et en électricité, ainsi que de faire le point sur la gestion de la SENELEC».

Quant au Ministre de l’Energie, elle a informé le Conseil des «défaillances notées au cours de la semaine sur le réseau de production et de distribution d’énergie électrique, en expliquant les facteurs conjoncturels qui en sont la cause»
Au sujet des Télécommunications et la Santé, le Chef de l’Etat a «exigé un contrôle renforcé de la qualité des services délivrés et des coûts facturés aux usagers».

Abordant la rentrée scolaire 2013 – 2014, le Président de la République a souhaité que la nouvelle année scolaire «soit pacifique sur le front syndical et bénéfique à l’ensemble des acteurs du système». A cet égard, il a invité le Gouvernement à «accorder une attention soutenue et une prise en charge objective des revendications des enseignants par des concertations régulières avec l’ensemble des partenaires sociaux, en vue de solutions durables et aptes à résoudre les difficultés du secteur»

Sur le chapitre agricole, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement «l’exécution sans délai du plan de reconstitution du capital semencier, ainsi qu’une préparation minutieuse de la campagne de commercialisation agricole 2013 – 2014, afin de fixer, dans les meilleurs délais, les prix au producteur».

Les mesures individuelles

Monsieur Seydou Sy SALL, Ingénieur polytechnicien, matricule de solde n°504.620/E, est nommé Délégué général à la Promotion des Pôles Urbains de Diamniadio et du Lac rose.

Monsieur Ibrahima NDIAYE, Expert en organisation et méthodes, matricule de solde n°511.578/A, est nommé Directeur général du Bureau Organisation et Méthodes.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*