Pôle urbain de Diamniadio : Plus de 325 milliards pour une nouvelle ville

Macky Sall et les LOGEMENTS ADMINISTRATIFS

Macky Sall ne lésine pas sur les moyens pour obtenir le désengorgement de la ville de Dakar. Le site de Diamniadio qui a été désigné pour accueillir la nouvelle ville, a déjà commencé à recueillir les entrepreneurs. Le Pdg de la marocaine Alliances, qui va réaliser une grande partie de l’ouvrage, a affiché le samedi dernier ses ambitions.

500 millions d’euros pour faire surgir sur plus de 526 hectares de terres à Diamniadio, une nouvelle ville appelée à recevoir le trop-plein que Dakar n’est plus en mesure d’accueillir.

Il y aura 26.000 logements, des équipements collectifs, des bureaux et des buildings administratifs. Le Président directeur général du Groupe marocain Alliances, qui a gagné le marché de la réalisation du Pôle urbain de Diamniadio, et qui se confiait le samedi dernier à quelques proches, et à des invités à un cocktail, ne s’est pas caché le défi que représente cette entreprise.

«Il y aura beaucoup de travail, cela va prendre du temps, parce que ce n’est pas un projet qui se réalise en un claquement des doigts. Cela demande un grand engagement. On fera de la qualité ; on fera chez vous comme l’on fait chez nous ; on ne trichera pas», assure M. Alami Lazraq. 

Le Pdg d’Alliances a indiqué qu’ils ont une large expertise dans le domaine de l’aménagement du territoire, avec plus de 40 ans d’engagement professionnel en ce qui le concerne. Cela ne l’a pas empêché de préciser que tout le monde devait aller du même pas, à Diamniadio, pour que les choses avancent au rythme souhaité.

Il faudrait que le gouvernement, qui s’est engagé à mettre en place le gros œuvre et les travaux d’assainissement et d’évacuation des eaux usées, y mette du sien. Ce qu’a volontiers reconnu M. Seydou Sy Sall, le directeur général du projet du Pôle urbain.

Il a annoncé que pour faciliter la réalisation de ces logements dits sociaux, le gouvernement a fait un rabattement fiscal de 25% sur le prix des constructions.

D’ailleurs, la volonté des pouvoirs publics s’est manifestée dans les 62 milliards qui sont déjà injectés sur ce site, pour la réalisation du Centre des conférences, et des travaux d’aménagement qui tournent autour de cet ouvrage. Cet engagement de l’Etat permettra à Alami Lazraq et à ses équipes de commercialiser des logements de bon standing  à moins de 20 millions de francs Cfa. D’autres devraient même coûter beaucoup moins que cela, à entendre le Pdg d’Alliances.

Toutefois, les futurs locataires et les premiers occupants devront s’armer de patience. Les protagonistes du Pôle urbain de Diamniadio ont annoncé que les choses ne vont pas se faire du jour au lendemain. Alliances travaillant avec un certain nombre de sous-traiteurs, il faudra une grande coordination pour que tout ce monde se mette au même rythme.

Ce qui permet à Alami Lazraq de promettre que, si tout se passe comme il faut, c’est dans 4 ans que les premiers logements seront disponibles, sur les premiers 125 hectares. Ce qui aura laissé le temps à d’autres d’achever, aux côtés du Centre international des conférences, les ministères et les bureaux des entreprises qui seront intéressés par ce nouveau site.

Écrit par Mohamed GUEYE

mgueye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*