Popularité : Marine Le Pen dans le Top 5

La présidente du FN arrive pour la première fois à la cinquième place du palmarès des personnalités d’Elabe pour « Les Echos », mais elle divise toujours autant l’opinion.Marine Le Pen progresse dans l’opinion.

Selon le baromètre Elabe pour « Les Echos » et Radio Classique, son pourcentage d’opinions favorables a progressé de 2 points en octobre pour atteindre 29 %. Elle revient à son plus haut niveau, atteint en janvier dernier. Surtout, la présidente du Front national et candidate à l’élection présidentielle arrive à la cinquième place des personnalités politiques préférées des Français, derrière Alain Juppé, Emmanuel Macron, François Fillon et François Bayrou. Ce niveau de popularité est en phase avec les intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle l’année prochaine.

« Cette place montre qu’elle a un socle d’opinions favorables très solide auprès de l’électorat, grâce notamment au climat ambiant », note Yves-Marie Cann, directeur des études politiques d’Elabe. N’affichant pas une progression spectaculaire d’opinions positives d’un mois sur l’autre, Marine Le Pen profite aussi de la faiblesse de nombre de personnalités politiques.

Mais Marine Le Pen séduit toujours autant qu’elle repousse. Si son score d’opinions « très positives » atteint 10 % (seul Alain Juppé fait autant), elle atteint aussi 46 % d’opinions très négatives. Seuls Myriam El Khomri (également à 46 %) et Nicolas Sarkozy (50 %) en ont autant. Un très faible pourcentage (10 %) de personnes interrogées est « sans opinion » sur la présidente du FN. Nicolas Sarkozy est le seul à faire moins avec seulement 8 % de « sans opinion ».

Primaire à droite

Marine Le Pen est donc confortablement installée dans l’opinion, à des niveaux bien supérieurs à ceux atteints par son père, fondateur du Front national. Pour celle qui revient seulement maintenant dans les médias après une diète depuis le début de l’année, la primaire de la droite offre une caisse de résonnance.

« La primaire de la droite, notamment la campagne menée par certains candidats dont Nicolas Sarkozy, légitime les thématiques sur lesquelles le FN est présent depuis longtemps. Or les Français se mettent à préférer l’original à la copie », souligne Yves-Marie Cann.

Sondage réalisé les 4 et 5 octobre 2016, sur un échantillon de 1.000 personnes, selon la méthode des quotas.

LesEchos

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*