PORTRAIT: Khalifa Ababacar Sall, MAIRE DE DAKAR

Khalifa Ababacar SalKhalifa Ababacar Sall a grandi à Dakar dans le populeux quartier de Grand Yoff. Après des études primaires à l’école du quartier, il fait le Lycée Blaise Diagne où il obtient le bac vers la fin des années 80. Il entre à l’Université pendant une période où le militantisme politique fait florès dans le milieu estudiantin. Il s’inscrit à la Faculté des Lettres, plus précisément au Département d’Histoire et de Géographie.

Mais le compagnonnage entre Khalifa Sall et le milieu scolaire fit long feu. La politique qu’il avait très tôt embrassée, finit par lui prendre tout son temps au point de lui forger un autre destin que celui d’un fier enseignant.

En 1983, à la faveur des élections générales, il devient Député à l’Assemblée nationale, l’un des plus jeunes de cette législature marquée par la présence de plus en plus imposante de l’Opposition dirigée par un certain… Abdoulaye Wade.

C’est parce que Khalifa Sall a hérité, entre temps, du très stratégique poste de Secrétaire national des Jeunesses socialistes,  « drivé » à l’époque par Djibo Leïty Kâ en tant que chargé de l’Encadrement des jeunes, avec des membres comme Gorgui Sène, Boubacar Thioube et Babacar Sadikh Seck, actuel 2ème Adjoint au Maire de Dakar.

Il restera à l’Hémicycle jusqu’en 1993 comme membre du Bureau, année au cours de laquelle il entame sa première expérience gouvernementale comme ministre chargé des Relations avec les Assemblées.

Il occupera ce poste jusqu’en 1998 et devient alors Ministre du Commerce du dernier gouvernement du Président Abdou Diouf dirigé par Mamadou Lamine Loum, son actuel Conseiller « Economie et Finances » à la Mairie de Dakar.

Après l’alternance de mars 2000, Khalifa Sall, devenu entretemps Consultant auprès de la Banque mondiale et du système des Nations Unies, retourne à l’Assemblée nationale en mai 2001.

Il ne quittera l’Assemblée qu’en 2007 au lendemain des élections législatives de cette année marquées par le boycott de l’Opposition.

Ses activités de consultance – qu’il continue – sont liées aux questions électorales et au renforcement des capacités et prérogatives des Parlements. C’est ainsi qu’il a été membre actif du Dialogue inter-congolais et représente au niveau africain le Réseau parlementaire sur la Banque mondiale et l’Association des Parlementaires Européens pour l’Afrique.

Il a également participé à plusieurs missions d’observation de l’Union Africaine sur les élections en Afrique dont la plus récente en Mauritanie lors de la Présidentielle d’août 2009.

Il faut ajouter que l’actuel Maire de Dakar a été pendant 16 ans…Adjoint au Maire de Dakar et fut le premier Maire de la nouvelle Commune d’Arrondissement de Grand Yoff,  de 1996 à 2002.

Il est le secrétaire général de l’AIMF (Association Internationale des Maires Francophones) et le président de Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLUA).

Khalifa Ababacar Sall est âgé de 55 ans.

 

 

Badji Mouhamaou

badjinabi@gmail.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*