POUR FRAUDE AU CONCOURS DE RECRUTEMENT DES ELEVES-MAITRES SERIGNE MBAYE THIAM « DEZINGUE » 690 ADMISSIONS

Serigne Mbaye ThiamSerigne Mbaye Thiam, le ministre de l’Education nationale, n’a pas fait dans la dentelle hier, vendredi 25 juillet, en décidant d’autorité de procéder à l’annulation des 690 admissions déclarées au concours de recrutement d’élèves-maîtres, pour raisons avérées de fraude lors de la sélection. Le ministre qui tenait un point de presse, dans les locaux de son département, s’est également engagé à déposer une plainte au niveau de la justice pour situer les responsabilités et sanctionner sévèrement les coupables.

Le concours pour le recrutement des élèves-maitres de la session 2013 vient de connaitre un véritable chambardement. Pour cause, le ministre de l’Education nationale Serigne Mbaye Thiam qui rencontrait la presse hier, vendredi 25 juillet 2014, a officiellement annulé l’admission des 690 candidats déclarés reçus à l’issue du concours. Et le ministre de révéler que, suite à des informations faisant état de fraude et d’achat de places dans l’organisation du concours, son département  avait diligenté une enquête adhoc.

La mise à contribution des services a dès lors produit des résultats appréciables. 
 

« Les rapports de carence émanant d’un centre régional de formation des personnels de l’éducation signalent le niveau très faible de certains élèves-maitres admis au concours » a fait savoir le ministre de l’Education nationale. Ne s’arrêtant  pas là, Serigne Mbaye Thiam a demandé à « l’inspection interne de procéder au contrôle du processus d’organisation du concours et particulièrement de la manière dont les notes avaient  été attribuées ».

Après un intense  travail des services du ministère, des incohérences notables ont été relevées. « Au terme de trois semaines d’exploitation et de confrontation des données entre les contenus des fiches des correcteurs, des relevés de notes de la commission de correction et des relevés de notes de la Direction des examens et concours (DEXCO), les vérifications de l’inspection interne ont constaté que dans nombre de cas, les notes saisies et qui ont servi à procéder à la délibération ne correspondent pas aux notes des correcteurs ». Pour rester dans la logique d’un « système  d’enseignement crédible », Serigne Mbaye Thiam dit avoir pris les devants pour mettre fin à ces dysfonctionnements.

 
Mesures conservatoires et poursuite judiciaire
 
Le ministre de l’Education nationale a ainsi pris la décision « à titre  conservatoire, de relever un certain nombre d’agents dans la chaine de traitement et de délibération des résultats du concours pour le recrutement des élèves-maitres ». Serigne Mbaye Thiam s’est empressé toutefois d’ajouter : « au stade actuel de l’enquête interne, cette mesure ne signifie nullement que ces agents ont déjà été désignés coupables par le ministère, mais qu’ils ont engagé leur responsabilité professionnelle. Ils bénéficient de la présomption d’innocence  jusqu’à  preuve du contraire à établir par la justice ».
Au-delà  de l’annulation d’admission des 690 candidats frauduleusement déclarés admis, le ministre de l’Education annonce également des  actions judiciaires. C’est dans ce  cadre qu’une plainte sera déposée contre les auteurs, complices et bénéficiaires de cette fraude, a dit le ministre. 

CIRE BA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*