POUR LA LIBERATION D’IMAM NDAO ET CIE : Le mouvement Nittu Dëgg manifeste ce dimanche

POUR LA LIBERATION D’IMAM NDAO ET CIE : Le mouvement Nittu Dëgg manifeste ce dimanche

Le mouvement Nittu Dëgg demande, à défaut d’un jugement dans les plus brefs délais, la «libération immédiate»des Sénégalais emprisonnés pour des accusations liées au terrorisme, dont le plus célèbre d’entre eux est l’imam Alioune Badara Ndao, détenu au camp pénal de Liberté 6.

«Le mouvement fait appel à leur libération, si des preuves de leur culpabilité ne sont pas établies», rapporte un communiqué dudit mouvement publié, hier. Lequel précise que «leur innocence ne souffre d’aucune ambiguïté». Ils sont au nombre d’une quarantaine ces individus incarcérés dans différentes prisons du pays, accusés d’apologie du terrorisme. Mais ils ne sont pas encore jugés, alors que les enquêtes sont déjà bouclées, pour la plupart. C’est dans cette perspective que les membres de Nittu Dëgg organisent une rencontre dénommée «Tegui Tuuma», ce dimanche 24 septembre, à Kaolack. Ce sera en présence des proches et souteneurs de l’imam Ndao et Cie.

«Le mouvement fait un appel à nos dirigeants pour que ces Sénégalais soient blanchis au lieu d’être emprisonnés sans preuves, suite à des dénonciations faites par les puissances étrangères qui cherchent à mouiller des gens honnêtes qui n’ont rien à voir avec le terrorisme», souligne le communiqué.

Plusieurs personnalités religieuses et des avocats des familles des détenus seront présents à cette manifestation à caractère pacifique, annonce toujours la même source. Au Sénégal, plus de 40 personnes sont détenues pour «apologie du terrorisme».

Au camp pénal de Liberté 6, on retrouve, outre l’imam Ndao, l’imam Ibrahima Sèye, Ibrahima Ndiaye, Oumar Keïta et autres. A la Maison d’arrêt et de correction du Cap manuel sont détenus l’imam Aboubacar Dianko, Saër Kébé, Mamadou Moustapha Diatta, Moustapha Mbaye, Boubacar Diop, Ibrahima Ly etc. Enfin à la prison Thiès sont incarcérées les deux femmes accusées d’être des complices d’imam Ndao, Coumba Niang et Marième Sow.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*