POUR LES FUNERAILLES DE NELSON MANDELA 53 chefs d'Etat en Afrique du Sud

Ils seront quelque 53 chefs d’Etat et de gouvernement à se rendre en Afrique du Sud pour les funérailles de Nelson Mandela décédé jeudi dernier, à l’âge de 95 ans, a annoncé hier dimanche, la ministre des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane.mandelanelson_1

Durant une semaine, une pléthore de personnalités politiques, religieuses et de culture convergeront vers l’Afrique du Sud, qui le temps des funérailles qui ont démarré hier et qui vont s’achever  dimanche 15 décembre, date de l’inhumation de Mandela dans son village natal de Qunu (sud) , sera incontestablement le centre du monde.

Demain mardi, une cérémonie nationale sera organisée au stade Soccer City, d’une capacité de 94.000 personnes, dans le township de Soweto, dans cette banlieue  noire proche de Johannesburg où avaient démarré les émeutes antiapartheid de 1976.  Parmi les chefs d’Etat annoncés, le Président Macky Sall,  le Président des Etats-Unis Barack Obama, ses trois anciens prédécesseurs, Jimmy Carter, Bill Clinton et Georges W Bush. Le chef de l’Etat français, François Hollande, fera aussi le déplacement en compagnie de l’ancien président Nicolas Sarkozy.  De même que Dilma Roussef, la présidente du Brésil et son prédécesseur Lula.

Inhumation à Qunu, le 15 décembre
Une cérémonie nationale officielle aura lieu , mardi 10 décembre, dans le stade Soccer City (officiellement FNB Stadium) de Soweto, près de Johannesburg. C’est là qu’un Mandela déjà très affaibli avait fait sa dernière apparition publique lors de la finale de la Coupe du monde de football de 2010. La dépouille de Mandela sera ensuite exposée à Union Buildings, du mercredi 11 au vendredi 13 décembre, pour qu’officiels et anonymes puissent venir lui rendre un dernier hommage.

Le père de la “nation arc-en-ciel” sera inhumé le dimanche 15 décembre dans son village de Qunu (sud), où il avait, disait-il, passé les plus belles années de sa vie, et où il désirait reposer aux côtés de ses parents et de trois de ses enfants. Même si ce dernier point ne fait pas partie du programme officiel, les cérémonies s’achèveront le lundi 16 décembre, “Jour de la Réconciliation”, férié en Afrique du Sud, au cours duquel une statue de l’ancien dirigeant doit être érigée devant Union Buildings.

In the Spotlight

Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le ministère britannique des Affaires étrangères a discrètement rétablit le subventionnement d’Adam Smith International (ASI), interrompu depuis deux mois. En décembre 2017, l’émission Panorama (BBC) avait montré qu’ASI, soutenu par le gouvernement de Sa Majesté pour former [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*