Pour TF1, la Présidentielle, c'est d'abord de l'audimat, pas la démocratie

Pour un petit candidat, la première mission impossible est d’obtenir les 500 signatures, désormais, sa seconde mission sera de pouvoir aller débattre sur TF1 qui n’accepte que les candidats qui ont plus de 10% dans les sondages mensongers avant même de déposer lesdits parrainages. 

Quand on connaît l”immense marge d’erreur des sondages, il ferait bon inviter l’ensemble des candidats. La démocratie doit mettre sur un pied d’égalité les postulants à l”Elysée, c’est une évidence. NDA s’insurge donc, et sur ce point, il a raison. Quant à l’autre zouave de Macron, il aurait pour le moment refusé de participer au débat, ce qui n’est pas étonnant, l’homme est un gourou qui déteste devoir défendre son programme qu’il n’a pas.

Wikistrike

————

A deux mois des élections présidentielles, TF1 a choisi d’organiser un débat entre les cinq candidats favoris des sondages. Une décision ayant indigné le leader de Debout la France, qui y voit une confiscation de l’élection au peuple français.

«C’est un viol de la démocratie, un scandale absolu !», s’est étranglé Nicolas Dupont-Aignan, dans une interview au site de Marianne du 21 février. En cause : l’annonce par TF1 d’un débat présidentiel, qui opposera le 20 mars les cinq favoris (selon les sondages) de l’élection : Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon. En d’autres termes, le score attribué par les instituts de sondage au leader du mouvement Debout la France (DLF) – environ 3% – n’est pas assez important pour que celui-ci soit convié à l’événement…

«Sélectionner uniquement les candidats qui sont à plus de 10% dans les sondages est totalement inepte. Si cela avait été le cas lors des primaires, ni M. Fillon ni M. Hamon n’auraient été invités aux débats télévisés. […] Nous assistons à une manœuvre politicienne destinée à voler l’élection aux Français», a martelé le candidat à l’élection présidentielle. Selon lui, l’organisation de ce débat limité à un panel de candidats sélectionnés par les médias témoigne du fossé «saisissant» existant entre ces derniers et le peuple français.
In the Spotlight

Les vraies raisons pour lesquelles Trump quitte l’UNESCO

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

À première vue, la décision prise la semaine dernière par l’administration Trump, immédiatement suivie par Israël, de démissionner de l’agence culturelle des Nations Unies semble étrange. Pourquoi pénaliser un organisme qui promeut l’eau potable, l’alphabétisation, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*