Pourquoi le nouveau Code de la presse n’est pas entré en vigueur

Pape Ndiaye, Président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) réagit sur la situation à l’Agence de presse sénégalaise. Il s’exprimait en marge de la conférence de presse organisée, ce mardi, pour procéder au lancement de la neuvième édition du gala national de la presse. « La Convention des jeunes reporters (Cjr) est sensible à la situation qui prévaut actuellement au niveau de l’Aps et qui reflète les difficultés économiques auxquelles la presse entière est confrontée », a d’emblée déclaré Ndiaye. Qui pense que ce qui arrive à cette agence de presse n’est rien d’autre qu’un manque de volonté politique du gouvernement. D’autant plus que le président de la République avait donné des instructions pour procéder au changement de statuts de l’Aps.
Mais, constate-t-il pour le regretter « Jusque-là, cette initiative n’a pas eu l’effet escompté ». Pour Pape Ndiaye, ce n’est pas seulement les confrères de l’Aps qui éprouvent des difficultés mais c’est pratiquement la presse dans sa globalité. Ainsi, il pense qu’il faut la mise sur pied d’un plan national de la presse afin de trouver un remède aux maux auxquels les journalistes souffrent.
En outre, le président de la Cjr plaide pour l’entrée en vigueur du nouveau Code de la presse voté par l’Assemblée et promulgué et publié dans le journal officiel. « A ce jour, il ne reste que les décrets d’application qui doivent être signés par le président de la République pour que l’application du nouveau code soit effective », a rappelé le président des jeunes reporters. Qui exhorte l’Etat du Sénégal à faire des diligences à ce niveau. Egalement, il a demandé l’entrée en vigueur de la convention collective qui régit les salaires des journalistes.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*