Poutine aurait volé une bague du Super Bowl au propriétaire des Patriots. Trump à la rescousse

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont gagné le 51e Super Bowl, mais le propriétaire de l’équipe aurait-il encore une grosse perte sur le cœur ? Depuis hier, les allégations de Robert Kraft voulant que le président russe Vladimir Poutine lui ait subtilisé sa bague du 39e Super Bowl ont refait surface.

La saga dure depuis 2005 alors que le propriétaire des Patriots et d’autres richissimes dirigeants d’entreprise s’étaient rendus au Kremlin afin de discuter affaires avec le chef d’État russe.

L’histoire veut qu’afin d’impressionner Poutine, Kraft lui ait donné sa bague du 39e Super Bowl en croyant naïvement la récupérer tout de suite après. Le président russe aurait enfilé le précieux bijou d’une valeur de 25 000 $ sur son doigt en « blaguant » comme seul un ex-agent du KGB saurait le faire : « Je pourrais tuer quelqu’un avec cette bague. » Quand Kraft a tendu sa main pour la récupérer, Poutine, entouré de ses gardes de sécurité, l’aurait tout simplement laissée glisser dans sa poche pour ensuite quitter la pièce.

À l’époque, le propriétaire de l’équipe de la Nouvelle-Angleterre avait démenti les rumeurs de vol en affirmant qu’il avait fait cette offrande au chef d’État comme symbole de respect et d’admiration pour la Russie et son gouvernement.

8 ANS PLUS TARD, IL CONFIRME LES RUMEURS

En 2013, Kraft a ressenti le besoin de clarifier cette histoire et de confirmer les rumeurs qui planaient depuis l’incident. Il a avoué n’avoir jamais eu l’intention de donner sa bague en cadeau à Poutine. Il prétend que l’administration Bush au pouvoir lors des événements lui aurait fortement conseillé d’oublier l’histoire. Selon Kraft, un représentant de la Maison-Blanche lui aurait dit : « Il serait dans l’intérêt des relations entre les États-Unis et la Russie que votre intention ait été d’en faire cadeau. »

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*