Pr Ismaïla Madior Fall, conseiller du P.R : «Un ex-Président qui bénéficie de tous ses droits ne doit pas provoquer l’instabilité»

Le ministre-conseiller du chef de l’Etat estime, sans le nommer, que Abdoulaye Wade ne peut bénéficier de tous ses droits d’ancien Président et provoquer l’instabilité dans le pays. Ismaïla Madior Fall pense que le prédécesseur de Macky Sall doit faire un choix entre «ancien Président» et «ancien Président actif politiquement».

Le Professeur Ismaïla Madior Fall qui s’exprimait, mercredi, sur les ondes de la Rfm a livré son opinion sur le retour au bercail de Abdoulaye Wade. Interrogé en marge d’une conférence sur la réforme des institutions, l’universitaire, tirant les conséquences des avantages liés au statut d’ancien président de la République, déclare :

«L’ancien Président a des droits ; il a des avantages. Il y a celui d’avoir droit aux honneurs, d’avoir cette attention de l’Etat, d’avoir un certain nombre d’avantages. Quand un président de la République bénéficie de tous ses droits, à mon avis, il doit aussi avoir le devoir de ne pas provoquer l’instabilité dans ce pays. Il a le (devoir) de ne pas prendre d’initiative qui amène l’instabilité dans le pays.»

Même s’il admet qu’un ancien chef d’Etat a le droit d’être opposant et de gérer son parti, il pense qu’un choix doit quand même être fait.

«Soit on est l’ancien président de la Répu­blique qui ne fait plus de politique comme Senghor l’a été, comme Abdou Diouf l’est aujour­d’hui ; et vous avez tous les avantages liés au statut d’ancien président de la République. Là on est ancien président de la République avec toutes les implications statutaires, comportementales, notamment dans la réserve que ça implique. Soit on est un ancien Président actif politiquement. Pour moi, c’est juste une question de choix», argumente le non moins ministre-conseiller du Président.

  • Écrit par  Arona BASSE

abasse@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*