PREMIER TOUR DE LA PRESIDENTIELLE 2012 Le 26 février : jour où le pouvoir de Wade a vacillé

Me Abdoulaye WadeLe 26 février 2012, les Sénégalais avaient massivement pris d’assaut les bureaux de vote pour accomplir leur devoir de citoyen. C’était lors de l’élection présidentielle qui se tenait dans un contexte économique et politique très tendu. Au moment où  société civile et les partis de l’opposition décriaient la candidature anti constitutionnelle de l’ancien président Abdoulaye Wade, lui, s’accrochait au pouvoir après deux mandats présidentiels.

Temps fort d’une présidentielle qui se conjugue aujourd’hui au passé.  Alors qu’une bonne partie des candidats battait campagne depuis le 5 février, certains parlaient de report des élections. C’était le souhait de plusieurs candidats de l’opposition, à l’image de Cheikh Bamba Dieye et Ibrahima Fall. L’argument avancé était la situation quasi insurrectionnelle qui régnait en ce moment là  avec la contestation de la candidature de Me Abdoulaye Wade.

Un contexte préélectoral très tendu

 Une candidature jugée anticonstitutionnelle par l’opposition, pour qui Me Wade  a épuisé ses deux mandats légaux. Alors partisans de ce dernier  soulignaient que des réformes de la Constitution en 2001 et 2008 lui donnaient le droit de se représenter.

Face à cette situation, le mouvement du M23 exerçait une pression sur Wade afin qu’il retire sa candidature, en organisant des manifestations avec les partis de l’opposition et la société civile à la place de l’obélisque et à la place de l’indépendance dont l’une a marqué les annales de l’histoire du Sénégal. C’est la manifestation du 31 janvier 2012, jour de la publication de la liste des candidats par le Conseil constitutionnel qui s’est soldée par le meurtre de l’étudiant Mamadou Diop.

Le déroulement du scrutin  

Au matin du  26 février 2012 plus de 5, 3 millions de citoyens Sénégalais inscrits sur les listes électorales ont pris d’assaut les différents  bureaux de votes  pour accomplir leur devoir. 14 candidats s’étaient présentés pour briguer le suffrage des Sénégalais dont l’ancien Président Abdoulaye Wade, candidat du parti démocratique sénégalais (Pds) et son ex Premier Ministre Macky Sall, candidat de l’Alliance pour la république (Apr).

Les violences préélectorales présageaient le pire pour ce 1er tour. Toutefois les Sénégalais se sont fortement  mobilisés et sont allés  voter dans le calme et la transparence, même  si au niveau de certains bureaux de vote quelques problèmes ont été relevés  par les représentants des missions d’observation de l’élection qui étaient présents sur toute l’étendue du territoire national.

Les résultats du scrutin

Au soir du 26 février 2012, vers 18 heures, les résultats provisoires ont commencé à tomber. L’ancien président de la République Abdoulaye arrive en tête avec environ 34,47 % des voix. Son rival, Macky Sall a quant à lui obtenu environ 26,19 % pour un taux de participation de 51,58 % des inscrits sur les listes électorales. Macky Sall « impose » ainsi le second tour à Me Wade qu’il battra à plate couture

Ndeye Aminata CISSE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*